•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Je trouve ça vraiment très difficile ce qui se passe actuellement », dit Fred Pellerin

Fred Pellerin en entrevue à la caméra.

Fred Pellerin, président d'honneur du cocktail-bénéfice du Cégep de Shawinigan.

Photo : Radio-Canada

Marie-Pier Bouchard

Le conteur de Saint-Élie-de-Caxton est habité par des sentiments partagés ces jours-ci. Rencontré lors de la remise de son diplôme honorifique au Cégep de Shawinigan, Fred Pellerin s’est confié sur les liens qui se sont détériorés avec la Municipalité et le climat difficile qui règne dans son village depuis quelque temps.

Ma plus grande fierté, c’est ce qu’on a construit avec le village, pis cette chose-là est intouchable, clarifie d’emblée Fred Pellerin, qui ne sera plus la voix des balades en carrioles à Saint-Élie-de-Caxton.

Jusqu’ici, Fred Pellerin ne s'était pas exprimé publiquement à ce sujet.

J’avais décidé de ne pas donner d’entrevue là-dessus parce qu’on nourrit cette chose [les médias] et cette chose-là s’emballe, c’est un moulin. Déjà depuis un an on en a en masse, explique-t-il.

Je voyais des titres : “Fred et Saint-Élie, c’est fini”. Non non, je ne travaillerai plus avec cette chose qu’on appelle la Municipalité, cette instance-là. Mais moi, mon implication de citoyen, elle demeure.

Fred Pellerin
Chaise blanche sur le gazon.

Petite chaise fabriquée à Sainte-Élie-de-Caxton. Selon le conteur Fred Pellerin, les lutins regardent par les petits trous en haut du dossier. L'Art de vivre à la campagne

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Thibault-Delorme

Je trouve ça vraiment très très très très difficile ce qui se passe actuellement. Moi, il faut que je m’enlève de ça. Je ne pourrai plus travailler avec la Municipalité, dit Fred Pellerin avec émotion.

Lors de notre rencontre, il a tenu à préciser que cette incompatibilité avec l’administration municipale actuelle ne compromet en rien son implication dans la communauté.

Je ne pense pas que mes compatriotes en doutent. Je suis dans le village chaque jour, on organise des affaires, souligne le conteur.

Ce que je trouve plate là-dedans, c’est que comme ma figure est connue, on entend plus parler des trucs quand ça me concerne, se désole l'artiste.

Le maire Robert Gauthier a confirmé, plus tôt cette semaine, la fin de la collaboration avec le conteur.

Le conteur et son collaborateur, Jeannot Bournival, ont informé la Municipalité qu'ils ne renouvelaient pas leur contrat. Ils disent vouloir travailler dans l'harmonie et le plaisir, ce qui n'était plus vraiment le cas.

Ils souhaitent maintenant passer à autre chose et se concentrer sur leurs nombreux projets.

Saint-Élie pour toujours, mais loin de la politique

Moi je vais toujours habiter là. Le jour où je ne fais plus de conte, où on ne se voit plus jamais en entrevue, je vais toujours habiter Saint-Élie-de-Caxton ça c’est clair. Ça, ça s'enlève pas, dit-il.

Pour lui, Saint-Élie-de-Caxton est une fierté intouchable et il dit se retirer pour le bien de son patelin.

Cette fierté-là du Caxton est là, celle-là on n'y arrivera pas à lui toucher, pis c’est pour ça que je me retire, c’est pour garder ces choses-là qui sont intactes et belles, tient à préciser Fred Pellerin.

Il affirme qu’il veut désormais se tenir loin de la politique.

Fred Pellerin ne sera pas maire de Saint-Élie, jamais.

Fred Pellerin

Je me suis rendu compte que cette chose-là [l’administration municipale] vit sur 4 ans. Cette incompatibilité-là peut revenir n’importe quand aux 4 ans, mettre en péril les choses qu’on construit. Je m’enlève de ça, c’est tout. Ce n’est pas un acte de guerre, conclut-il.

Honoré par le Cégep de Shawinigan

Le Cégep de Shawinigan a remis un diplôme honorifique à Fred Pellerin jeudi soir, à l’occasion du cocktail-bénéfice annuel dont il était le président d’honneur.

Avant le 5 à 7, quelque 200 personnes ont pu assister à une présentation du conteur qui est monté sur la scène de l'auditorium de l’établissement.

Deux hommes discutent assis sur des chaises berçantes sur une scène.

Fred Pellerin sur la scène de l'auditorium du Cégep de Shawinigan.

Photo : Radio-Canada

Pendant plus d’une heure, Fred Pellerin a parlé de son passage au Cégep de Shawinigan comme étudiant et de son père, qui y a enseigné.

Une rare occasion d’entendre le conteur se raconter lui-même.

Je connais les corridors du Cégep de Shawinigan depuis l’enfance. Après, j’ai étudié icitte, j’ai fait un DEC en sciences humaines individu. C’est l’équivalent de psycho, mais une psycho large. J’allais me chercher des cours d’option en plein d’affaires. Ça, c’est venu taper encore plus sur l’attachement qu’il y a ici, raconte-t-il.

Un homme fait une allocution devant un groupe.

Fred Pellerin a pris la parole au cocktail-bénéfice du Cégep de Shawinigan après avoir reçu un diplôme honorifique.

Photo : Radio-Canada

Fred Pellerin a également parlé du Cégep comme d'une grande étape, des années intenses, des années marquantes, des années charnières, des années d’expériences, de rencontres. On découvre plein de trucs dans ces années-là, on devient l’adulte qu’on sera.

On a 17 ans, on arrive au Cégep pis on devrait un peu avoir choisi ce qu’on veut faire dans la vie. Quelle décision immense à mettre sur les frêles épaules de 17 ans! Moi j’ai 42 ans pis je me demande encore ce que je vais faire dans la vie.

Fred Pellerin
Deux hommes remettent un diplôme à un autre hommes et se font prendre en photo.

Fred Pellerin reçoit un diplôme honorifique du Cégep de Shawinigan.

Photo : Radio-Canada

Il admet que son parcours est plutôt atypique.

Le métier que j’exerce aujourd'hui est venu par une somme de travail et de coïncidences, de rencontres et de collaborations. Je savais pas c’était quoi être un conteur, je ne pouvais pas rêver d’être conteur, constate-t-il.

Il raconte qu’après avoir étudié en sciences humaines au Cégep de Shawinigan, profil individu, il a étudié en littérature à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), mais que jusqu’au jour d’accueil, il était inscrit en administration des affaires.

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale