•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pont sur le Saguenay est irréaliste, selon François Legault

Le traversier Armand-Imbeau II s'approche de Tadoussac.

Le traversier Armand-Imbeau II s'approche de Tadoussac.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Radio-Canada

Le premier ministre du Québec, François Legault, juge irréaliste la construction d’un pont pour remplacer la traverse entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine.

La construction d’un pont sur la rivière Saguenay coûterait beaucoup trop cher, affirme François Legault. Il indique tout de même que le projet n’est pas définitivement écarté. 

Le gouvernement attend toujours l’étude réalisée par le bureau de projet, mais les premières analyses laissent croire qu’un pont ne serait pas la meilleure solution pour que les automobilistes puissent traverser le cours d’eau.

On peut imaginer [qu’un pont représente des] coûts beaucoup plus importants qu’assurer un service de traversier, affirme le premier ministre. 

Même si d’autres ponts à l’image de celui qui pourrait être construit ont fait leurs preuves ailleurs dans le monde, François Legault juge que le nombre de voitures qui circuleraient sur un pont entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine ne serait pas suffisant pour justifier la dépense d’un tel montant.

Le volume n’est pas énorme et on parle d’un coût très important. Il faut qu’on se concentre actuellement à offrir un bon service de traversier.

François Legault, premier ministre du Québec

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, ne se laisse pas abattre par les paroles du premier ministre. La Côte-Nord est née de plein de projets qui étaient tous improbables, mais aujourd'hui ils sont là, dit-il. Le pont sur le Saguenay, c'est pareil. C'est un projet qui est gigantesque, qui était peut-être improbable dans l'esprit de certains citoyens, mais qui va devenir probable un jour, comme Manic-5 et les grands projets de la Côte-Nord le sont devenus.

De son côté, le président de la Société du pont sur le Saguenay à Tadoussac, Marc Gilbert, se dit également optimiste malgré les propos de François Legault. Selon lui, les résultats des études commandées par le ministère des Transports permettront de convaincre le gouvernement d'aller de l'avant avec le projet.

Côte-Nord

Infrastructures