•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d'élections partielles en Saskatchewan après la démission de deux députés

Scott Moe s'exprime devant des journalistes.

Scott Moe affirme suivre la loi en s'abstenant de tenir des élections partielles.

Photo : Radio-Canada / Cory Herperger

Radio-Canada

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, indique qu’il n'y aura pas d'élections partielles dans la province à la suite de la démission de deux de ses députés.

Selon la loi qui encadre la composition de l’Assemblée législative de la Saskatchewan, le gouvernement n’est pas tenu de déclencher des élections partielles pour combler des sièges vacants avant la tenue des élections provinciales à l’automne 2020.

Scott Moe a déclaré que quelques députés du Parti saskatchewanais s’assureront de représenter les électeurs des circonscriptions de Regina-Walsh Acres et de Saskatoon Eastview, en l’absence des deux députés Warren Steinley et Corey Tochor.

Le premier ministre de la Saskatchewan a aussi mentionné que la tenue de deux élections partielles coûterait plus de 700 000 $ et que la province cherchait à ménager les finances publiques.

Le chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, Ryan Meili, avait critiqué le gouvernement provincial pour le salaire versé aux députés Warren Steinley et Corey Tochor après leur nomination fédérale au printemps 2018.

Les deux députés ont remis leur démission au premier ministre, Scott Moe, afin de tenter leur chance en politique fédérale au sein du Parti conservateur lors des élections déclenchées mercredi.

Saskatchewan

Politique provinciale