•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dorian a causé plus de dommages qu'on ne le croyait aux vergers en Nouvelle-Écosse

Les vents de Dorian, de la puissance de ceux d'un ouragan, ont détruit des milliers d'arbres et envoyé au sol des tonnes de fruits dans la vallée d'Annapolis.

Une pomme rouge dans un arbre.

Les vents de Dorian, de la puissance de ceux d'un ouragan, ont détruit des milliers d'arbres et envoyé au sol des tonnes de fruits dans la vallée.

Photo : Radio-Canada / Janic Godin

La Presse canadienne

Une inspection plus minutieuse de la culture de la pomme dans la vallée de l'Annapolis, en Nouvelle-Écosse, a révélé que les dégâts causés par la tempête post-tropicale Dorian étaient plus graves qu'on ne le croyait.

La pomicultrice Lisa Jenereaux a indiqué que sa ferme située près de Melvern Square avait perdu jusqu'à 50 % de sa récolte lucrative de pommes Honeycrisp.

Elle a précisé n'avoir réalisé que plus tard dans la semaine que plusieurs rangées d'arbres soutenus par un système de treillis étaient en train de mourir, car ils avaient été cassés près des racines.

Elle dit que la perte de 4000 arbres va faire mal à la ferme pendant au moins les quatre prochaines années, car il faudra beaucoup de temps pour que de nouveaux arbres soient en mesure de produire des pommes.

Le week-end dernier, les vents de Dorian, de la puissance de ceux d'un ouragan, ont détruit des milliers d'arbres et envoyé au sol des tonnes de fruits dans la vallée.

Le ministre provincial de l'Agriculture, Keith Colwell, a déclaré qu'il était trop tôt pour parler d'indemnités, bien qu'il ait noté que les dommages causés aux vergers étaient « énormes ».

Nouvelle-Écosse

Conditions météorologiques