•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’église Saint-François-Xavier de Brompton vandalisée

L’intérieur de l'église

L'église Saint-François-Xavier a été victime de vandalisme.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des individus se sont introduits dans l’église Saint-François-Xavier, à Saint-François-Xavier-de-Brompton, pour y commettre des méfaits, dimanche en après-midi.

Les vandales ont déversé le contenu de sept extincteurs dans le bâtiment. Les bancs et le sol ont été complètement recouverts de poudre blanche. Ils ont également dérobé une somme d’environ 100 $, en plus de tenter de mettre le feu à une bible.

Les dommages sont estimés à 10 000 $ par les responsables de l’établissement religieux.

Une bible déchirée.

Une bible a été déchirée lors de l'introduction de vandales à l'église Saint-François-Xavier, à Saint-François-Xavier-de-Brompton.

Photo : Radio-Canada

L’orgue centenaire de l’église doit également être nettoyé, ce qui pourrait compromettre le passage de la Balade des clochers, qui doit s’arrêter à l’église Saint-François-Xavier les 19 et 20 octobre.

Une enquête policière est en cours pour tenter de trouver les responsables de ces méfaits.

Grand nettoyage

L’animatrice de pastorale Justine Bernier-Hamel, qui est très impliquée à l’église Saint-François-Xavier, est consternée par la situation. Elle affirme que la communauté s’est rassemblée pour tenter de remettre le bâtiment en état.

C’est une communauté tissée très serré, à Saint-Francois. Les gens sont capables d’une grande solidarité et, face à l’événement, j’ai vu les bénévoles qui travaillent ici tous les jours être attristés pour ces jeunes qui n’ont pas trouvé mieux de leur dimanche après-midi que de venir faire des dégâts.

Justine Bernier-Hamel, animatrice de pastorale

La communauté a mis deux jours à tout nettoyer et se prépare à la tenue de la messe, dimanche prochain.

La responsable des communications pour l’archidiocèse de Sherbrooke et responsable de la Balade des clochers, Éliane Thibault, rappelle toutefois qu’aucune pièce maîtresse et aucune oeuvre d’art n’a été touchée lors de cet événement

C’est une façon de prendre conscience que le patrimoine religieux, l’art religieux a son importance, parce qu’une église, en quelque sorte, c’est comme un musée. Il y a des instruments de grande valeur; il y a des fresques, des sculptures qui témoignent d’une certaine époque, souligne-t-elle.

Selon elle, la communauté religieuse a été chanceuse dans sa malchance, considérant que les pièces de grande valeur sont demeurées intactes.

Avec les informations de John Naïs

Estrie

Croyances et religions