•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La ville qui courtise les travailleurs dont l’emploi est précaire

Maison à l'entrée de l'entreprise pour les employés avec une affiche indiquant «Bienvenu à Bombardier de Thunder Bay».

La moitié des employés de Bombardier à Thunder Bay seront mis à pied dès le 4 novembre 2019, à moins d'un nouveau contrat important pour l'entreprise. Sault-Marie veut attirer certains de ces travailleurs.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Radio-Canada

La Ville de Sault-Sainte-Marie a communiqué avec les travailleurs de l'usine de Bombardier à Thunder Bay qui risquent d’être mis à pied cet automne pour les inviter à postuler pour des emplois offerts par plusieurs entreprises et organismes de la ville.

Le directeur général adjoint de la Ville de Sault-Sainte-Marie, Tom Vair, indique que la Municipalité a récemment mis en ligne une publicité visant les travailleurs de Thunder Bay, qui les dirigent vers un site web de recrutement.

La Ville a posé un geste semblable plus tôt cette année auprès des travailleurs de General Motors (GM), à Oshawa, qui risquaient de perdre leur emploi.

M. Vair indique par ailleurs que des employés de la Municipalité rencontreront la semaine prochaine des employés de GM pour continuer de promouvoir les postes disponibles à Sault-Sainte-Marie.

Il y a eu quelques retards pour fixer la date et nous n’avons donc pas grand-chose à rapporter pour le moment [au sujet du recrutement de travailleurs de GM à Oshawa], explique Tom Vair.

D’autres salons d’emplois du même genre sont organisés dans la région de Toronto par la Municipalité de Sault-Sainte-Marie.

Plusieurs postes à pouvoir

Nous avons des postes dans le secteur manufacturier chez Algoma Steel, nous avons des emplois de haut niveau en finances et en TI chez un certain nombre d’employeurs, dont la Société des loteries et des jeux de l'Ontario, et un certain nombre de nos petites entreprises sont également en mode embauche, a déclaré M. Vair à CBC News.

Il y avait donc plus de 130 emplois disponibles sur notre site web quand nous l’avons lancé, et les employeurs ajoutent de nouveaux emplois au fur et à mesure qu’ils se présentent.

Tom Vair, directeur général adjoint de la Ville de Sault-Sainte-Marie

Certains de ces employeurs sont à la recherche de travailleurs et de gens de métier comme ceux qui travaillent actuellement pour Bombardier, ajoute M. Vair.

L'intérieur de l'usine d'Algoma Steel à Sault-Ste-Marie

Algoma Steel est l'un des employeurs en mode recrutement.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

La Ville reconnaît que la situation de Bombardier pourrait s'améliorer, mais elle veut aussi faire savoir aux travailleurs qu’il y a des emplois pour eux à Sault-Sainte-Marie.

Avenir toujours incertain chez Bombardier à Thunder Bay

Environ 550 travailleurs de Bombardier risquent d’être mis à pied en novembre prochain.

La province a annoncé mardi que Metrolinx a accepté d’acheter 36 voitures à deux niveaux supplémentaires de Bombardier, qui seront fabriquées à Thunder Bay.

Un bâtiment industriel en partie caché par des arbres.

Bombardier est le plus important employeur du secteur privé à Thunder Bay.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Dominic Pasqualino, le président de la section locale 1075 d’Unifor qui représente les travailleurs de Bombardier à Thunder Bay, affirme que certains d’entre eux étudient les possibilités qui s'offrent à eux.

Certains choisissent de renoncer à leurs droits de rappel et d’accepter des indemnités de départ afin de pouvoir occuper des postes dans des villes comme Sault-Sainte-Marie, a-t-il déclaré.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Emploi