•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'UQAT prend des mesures pour la grève du climat du 27 septembre

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

Émilie Parent Bouchard

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue prend des mesures exceptionnelles pour permettre à ses étudiants et à son personnel de participer aux différentes activités organisées à l'occasion de la grève pour le climat, le 27 septembre prochain.

L'UQAT joint ainsi sa voix au mouvement mondial Planète en grève.

Le recteur, Denis Martel, fait valoir qu'il faudra d'abord qu'étudiants et enseignants s'entendent pour reprendre les contenus à une date ultérieure dans le cas, par exemple, d'une levée de cours.

Évidemment, l'UQAT est tout à fait à l'aise et favorise une prise de position positive face à l'environnement. Dans ce contexte-là et pour cet événement-là en particulier, on va offrir à la communauté universitaire - professeurs, étudiants, personnel - certaines possibilités pour qu'ils puissent, dans une place horaire entre midi et 15 h le 27 septembre, participer à des activités soit à l'interne, activités de sensibilisation, etc., soit à l'externe, participer à une marche régionale s'il y en a une, pour signifier l'importance que l'on accorde à l'environnement, dit-il.

La jeune environnementaliste suédoise Greta Thunberg a d'ailleurs confirmé dimanche dernier qu'elle sera à Montréal à la fin du mois pour manifester à l'occasion de la grève mondiale pour le climat.

Abitibi–Témiscamingue

Environnement