•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La rue Roger-Garceau pourrait changer de nom

Pancartes de noms de rues sur un arrêt.

Le nom de la rue Roger-Garceau, à Trois-Rivières, pourrait être changé par le comité de toponymie : des allégations d'inconduite sexuelle ont fait surface.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des membres de la communauté atikamekw de Manawan étaient à l'hôtel de ville de Trois-Rivières afin de convaincre le comité de toponymie de changer le nom de la rue Roger-Garceau.

Roger Garceau a été enseignant dans la communauté et se serait livré à des agressions sexuelles, selon plusieurs victimes qui ont entamé un recours en justice.

Le président du comité de toponymie et conseiller municipal, Pier-Luc Fortin, a accueilli favorablement la demande des Atikamekw. Ceux-ci ont suggéré de remplacer le nom de la rue par Awacak, qui signifie en langue atikamekw, « petit être de lumière ».

« Il y avait plusieurs noms qui ont été soumis et c’est celui-là qui a été choisi. L’important pour nous, c’était de rendre hommage aux victimes. »

Sipi Flamand, vice-chef, conseil de bande de Manawan

Pour Pier-Luc Fortin, toute cette histoire nous questionne sur la façon qu’on choisira les prochains noms de rues. Serions-nous capables par exemple de faire toutes les recherches nécessaires pour éviter que ce genre d’histoire ressorte.

Le président du comité de toponymie et la conseillère municipale Marie-Annick Mercure se sont engagés à convaincre le comité de toponymie lors d'une rencontre le 18 septembre. Le conseil municipal devra par la suite entériner la décision.

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale