•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme de Rouyn-Noranda accusé d'avoir séquestré et agressé sexuellement une mineure

Un homme sort du palais de justice de Ville-Marie.

Christian Trépanier a comparu devant le juge le 12 août.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu

Un homme de Rouyn-Noranda fait face à quatre chefs d’accusation, dont d'avoir séquestré et agressé sexuellement une mineure.

Christian Trépanier a brièvement comparu au palais de justice de Ville-Marie jeudi après-midi. Il a été libéré sous promesse de comparaître.

Les faits reprochés se seraient produits entre le 1er avril 2018 et le 30 juin 2019 à St-Édouard-de-Fabre.

Christian Trépanier aurait touché une partie du corps d’une enfant âgée de moins de 16 ans et l’aurait agressée sexuellement.

La présumée victime, qu’on ne peut identifier en raison de son âge, aurait aussi été séquestrée, emprisonnée ou saisie de force par l’accusé.

Pornographie juvénile

Un quatrième chef d’accusation pèse contre Christian Trépanier, soit d’avoir accédé à de la pornographie juvénile entre le 1er janvier 2010 et le 30 juin 2019.

L’accusé a été libéré sous promesse de comparaître le 30 septembre prochain.

Il doit respecter plusieurs conditions, dont de ne pas s’approcher de sa présumée victime et de sa famille, ne pas se trouver en présence d’enfants de moins de 16 ans sauf sous supervision, entamer un suivi psychologique en lien avec des problèmes d’ordre sexuel et ne pas avoir accès à Internet sauf pour le travail.

Abitibi–Témiscamingue

Justice