•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gazoduc promet des millions pour séduire la Mauricie

Des tuyaux servant à créer des conduites souterraines sont empilées.

Des conduites souterraines semblables à celles-ci seront installées par Gazoduq.

Photo : gracieuseté Gazoduq

Radio-Canada

Gazoduc, l’entreprise qui caresse le projet d’installer un conduit pour alimenter une usine de liquéfaction du projet Énergie Saguenay propose de verser chaque année 8,4 millions de dollars à la municipalité de La Tuque.

En fait, ce sont toutes les communautés le long des 782 km que comptera le gazoduc entre le nord-est de l’Ontario et le Saguenay qui se partageraient annuellement 36 millions de dollars.

Au Québec, les pipelines qui traversent les terres publiques profitent d’une exemption de taxes. Dans ce contexte, l’entreprise Gazoduc offre volontairement de contribuer à un Fonds pour les communautés.

La Haute-Mauricie située sur le tracé du projet recevrait près du tiers des 36 millions de dollars promis par Gazoduc.

Avec la mise sur pied du Fonds pour les communautés, Gazoduq assume ses responsabilités et ceci correspond à un jalon important dans le développement de son projet.

Louis Bergeron, Président, Gazoduq

L’entreprise s’engage à ce que le Fonds soit administré de façon indépendante et transparente.

Des fonds pour l’UQTR

Ce fonds pour les communautés prévoit aussi 2,2 millions de dollars pour le financement des Fondations de trois universités du Québec. Une somme qui équivaudrait selon l’entreprise, au montant des taxes scolaires si elles s’appliquaient au Québec.

À Trois-Rivières, la Fondation de l’Université du Québec à Trois-Rivières recevrait à tous les ans, 580 000$.

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) et l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) se partageraient le reste de la contribution pour leur fondation respective.

Le gaz naturel qui sera transporté par la conduite de Gazoduc servira à l’exportation vers l’Asie et l’Europe. Il s’agit d’un investissement de 4,5 milliards de dollars.

Mauricie et Centre du Québec

Environnement