•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre élèves de Rosemont hospitalisés après avoir joué avec du répulsif à ours

Une ambulance stationnée près d'une école.

Des 22 enfants évalués, quatre ont été hospitalisés.

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Radio-Canada

Une vingtaine d'enfants auraient été aspergés par du répulsif à ours, après que l'un d'eux eut trouvé une canette de poivre de Cayenne à l’école primaire Alphonse-Desjardins Annexe, dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie.

L’incident s’est produit vers 8 h, jeudi matin. Un enfant aurait trouvé un dispositif de répulsif à ours; il aurait retiré la goupille et activé le dispositif de dispersion du produit, affectant les enfants autour de lui, a déclaré Stephan Gascon, d’Urgences-santé.

Le répulsif aurait été trouvé par un élève en dehors de l'école, puis ramené dans la cour de récréation.

M. Gascon précise que 22 enfants ont été évalués et que quatre d’entre eux ont été hospitalisés. Ils souffraient de vomissements, de toux persistante et de brûlures aux yeux. L’incident ayant eu lieu dans la cour, l’école est restée ouverte.

C'est dommage que de tels instruments se trouvent à proximité des enfants. Je me demande quelle négligence il y a pu avoir, a déclaré Nicolas Fauron, beau-père d'un des enfants touchés.

La direction de l'école a rapidement envoyé une lettre aux parents pour confirmer les faits. Dans cette note, il est notamment précisé que le répulsif a été trouvé dans une ruelle, près de l'école, par un élève. Des intervenants seront disponibles pour rencontrer les élèves qui souhaiteraient obtenir du soutien psychologique, écrit la directrice de l'école, Chantal Couturier.

Le Service de police de la Ville de Montréal indique qu’il n’y a pas d’élément criminel et qu’il s’agirait plutôt d’un accident.

Avec les informations de Karine Bastien

Grand Montréal

Accidents et catastrophes