•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Beatles planifiaient un autre album après Abbey Road, révèle un historien

La photo prise sur Abbey Road est reproduite.

Un timbre anglais avec la pochette de l'album « Abbey Road » des Beatles

Photo : AP

Radio-Canada

Un des mythes les plus tenaces concernant les Beatles vient d'être déboulonné. Un enregistrement inédit révélé par un historien du groupe révèle que les Fab Four prévoyaient sortir un autre album après Abbey Road, contrairement à la croyance populaire selon laquelle il était clair que ce serait leur dernier.

Mark Lewisohn est la référence ultime en ce qui a trait à l'histoire des Beatles. Il a publié plusieurs ouvrages sur le groupe légendaire, dont un historique complet des séances d'enregistrement ayant eu lieu dans les studios d'EMI sur Abbey Road. Il a également travaillé à la tentaculaire production The Beatles Anthology dans les années 1990.

En entrevue avec The Guardian, Lewisohn est venu démolir quelques-uns des mythes qui collent à la peau des Beatles. Ces révélations se trouvent dans un enregistrement audio inédit datant du 8 septembre 1969, il y a plus de 50 ans.

Les douleurs intestinales de Ringo

Ce jour-là, l'enregistrement d'Abbey Road vient de se terminer, et l'album doit sortir deux semaines plus tard. Le batteur Ringo Starr est à l'hôpital afin de subir des tests en raison de douleurs intestinales. C'est pourquoi John Lennon apporte un enregistreur en studio. Après l'avoir allumé et déposé sur la table, il s'adresse ainsi à son batteur : Ringo – tu ne peux pas être ici, ceci est pour que tu puisses entendre notre discussion.

Sur l'enregistrement, John Lennon, Paul McCartney et George Harrison discutent de leurs plans pour la sortie de leur prochain album, évoquant la possibilité de sortir un premier single à temps pour Noël, une stratégie employée par le groupe depuis les beaux jours de la beatlemanie.

C'est une révélation. Les livres nous ont toujours dit que [les Beatles] savaient qu'Abbey Road serait leur dernier album, et qu'ils voulaient se retirer à leur apogée artistique. Mais non, ils discutaient du prochain album.

Mark Lewisohn, historien spécialisé dans l'histoire des Beatles

Une participation plus démocratique sur le plan de la composition

John suggère ensuite que chacun des membres du groupe présente une chanson qui pourrait faire office de single. Il propose également une nouvelle formule pour l'album : quatre chansons pour Paul, quatre pour John, quatre pour Georges et deux pour Ringo, « s'il veut les prendre ».

Un peu plus loin sur l'enregistrement, Lennon réfère au « mythe Lennon-McCartney », affirmant que leurs chansons respectives devraient être créditées individuellement, dérogeant ainsi au sacro-saint principe de collaboration qui a primé tout au long de l'histoire des Beatles­.

Les quatre artistes côte à côte sourient en montrant leur décoration

Ringo Starr, John Lennon, Paul McCartney et George Harrison, des Beatles, ont été décorés de l'Ordre de l'Empire britannique en 1965 par la reine Élisabeth II.

Photo : Associated Press

Quand l'ego parle

C'est ensuite Paul qui prend la parole, et la tension monte d'un cran. Il réagit mal au fait que George Harrison soit maintenant considéré comme l'égal de John et de lui sur le plan de la composition. Jusqu'à cet album, j'ai toujours pensé que les chansons de George n'étaient pas si bonnes que ça, lance-t-il sur un ton un peu provocateur. George lui répond du tac au tac :C'est une question de goût. Au bout du compte, les gens ont aimé mes chansons.

Lennon s'adresse alors à McCartney en lui rappelant que personne dans le groupe n'aime sa chanson Maxwell's Silver Hammer (le troisième titre sur Abbey Road) et il lui suggère d'offrir les chansons de ce genre à d'autres artistes. Je l'ai enregistrée parce que je l'aimais, se contente de répondre McCartney.

Un enregistrement moins acrimonieux qu'on le pense

Abbey Road sera finalement le dernier album studio du groupe (si l'on exclut Let It Be, qui a été publié en 1970, mais enregistré avant Abbey Road). Bien que la conversation dévoilée par Mark Lewisohn démontre bien les tensions qui commençaient alors à plomber le groupe, l'historien conteste la croyance populaire selon laquelle les musiciens étaient prêts à se sauter à la gorge.

Pendant la réalisation d'Abbey Road, ils étaient dans un état d'esprit presque complètement positif. Ils avaient cette mystérieuse habileté à laisser leurs problèmes à la porte du studio – pas complètement, mais presque, conclut-il.

Force est d'admettre que quelque chose s'était tout de même brisé chez les Beatles. John Lennon annoncera aux autres qu'il quitte définitivement le groupe lors d'une réunion le 20 septembre 1969.

Les découvertes de Lewisohn seront rapportées en détail dans un nouveau spectacle scénique intitulé Hornsey Road, qui sera présenté au Royaume-Uni. L'historien fera usage de bandes audio, de photos et de vidéos, de musique, d'objets-souvenirs et de ses propres anecdotes pour raconter l'histoire d'Abbey Road.

Avec les informations de The Guardian

Musique

Arts