•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jakob Pelletier veut forcer la main des Flames

Calgary Flames select Jakob Pelletier during the first round NHL draft at Rogers Arena in Vancouver, Friday, June, 21, 2019. THE CANADIAN PRESS/Jonathan Hayward

Jakob Pelletier, au moment de sa sélection par les Flames de Calgary en première ronde lors du plus récent repêchage de la LNH, en juin dernier.

Photo : The Canadian Press / JONATHAN HAYWARD

Guillaume Piedboeuf

Après une bonne performance au camp des recrues des Flames, Jakob Pelletier a bien l’intention de rester à Calgary le plus longtemps possible.

Choix de première ronde (26e au total) des Flames de Calgary en juin, l’attaquant de Québec a eu la confirmation à l’issue du camp des recrues, mardi soir, qu’il participera au camp d’entraînement du grand club à compter de vendredi.

Les entraîneurs m’ont dit qu’ils avaient aimé mes performances et que ce serait vraiment moi qui allais dicter mon avenir dans les prochaines semaines, explique l’athlète de 18 ans. Avec 32 attaquants invités au camp, Pelletier est encore loin d’une place dans l’alignement des Flames. Il en est conscient.

Déjà au camp des recrues, le calibre montait de jour en jour. Que ce soit en pratique ou en match, tout le monde se donne à 100%. Tu vois que tu es chez les pros et que la marche est plus haute, admet le joueur vedette des Wildcats de Moncton, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Mon but est de rester à Calgary. Je sais que les chances sont minces et que ce n’est pas moi qui va prendre la décision, mais je vais tout donner et on verra ce qui va arriver.

Un rêve rapidement devenu réalité

Tout s’est passé très vite pour Pelletier depuis qu’il faisait la pluie et le beau temps avec le Blizzard du Séminaire Saint-François. Deux saisons dominantes avec les Wildcats plus tard, le voilà qui sautera sur la glace avec des joueurs comme Johnny Gaudreau, Sean Monahan et Mark Giordano.

Ça va être gros de pouvoir pratiquer et jouer avec des gars comme ça. C’est presque un rêve. Juste d’être proche d’eux et de pouvoir observer comment ils font les petites choses sur la glace et en dehors, c’est un peu surréel. Je pense que ça va faire de moi un meilleur joueur.

Si Jakob Pelletier a eu du succès partout où il est passé dans le hockey mineur et junior, il a aussi toujours dû confondre les sceptiquesquant à son petit gabarit. À 1m75 (5’9’’) et 160 livres, il sait qu’il fera face aux mêmes questions dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

J’ai hâte au début du camp pour pouvoir démontrer que je n’ai peur de personne. Peu importe si c’est un joueur de 6’3’’ et 250 livres, plus vieux que moi, je n’aurai pas peur d’aller chercher une rondelle dans le coin avec lui.

Capable de jouer un rôle défensif

Ce qui pourrait jouer en faveur de Jakob Pelletier avec les Flames, c’est que malgré ses prouesses offensives dans la LHJMQ, le Québécois est loin d’être un attaquant unidimensionnel. Son intensité lui a valu des comparaisons avec l’attaquant du Canadien Brendan Gallagher, avant le repêchage de la LNH.

Habile pour créer des revirements et bon dans les trois zones, il a rempli des missions défensives lorsqu’il a porté les couleurs du Canada à l’international, ces dernières années.

Être actif sur la rondelle et intense, c’est mon atout premier. Si je reste moi-même et je suis responsable défensivement, je pense que de bonnes choses peuvent arriver, analyse l'auteur de 89 points en 65 matchs la saison dernière.

Reste que les Flames ont présenté la meilleure fiche de la conférence de l’Ouest, la saison dernière. Percer l’alignement s’annonce ardu. Surtout que des espoirs plus âgés comme Dillon Dube et Matthew Phillips frappent aussi à la porte.

Si les Flames décident de le renvoyer à Moncton, Pelletier n’ira pas de reculons. Si je reviens, on va y aller pour la coupe. On ne se fera pas de cachettes, je pense que c’est notre année, lance celui qui pourrait également recevoir un appel de l’équipe canadienne, cet hiver, pour participer au Championnat mondial des moins de 20 ans.

Hockey

Sports