•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Condamné à tort pour meurtre, Glen Assoun sera indemnisé

Glen Assoun répond aux questions des médias devant des micros et des caméras.

Glen Assoun le 12 juillet 2019

Photo : Radio-Canada / CBC / Brett Ruskin

Radio-Canada

Les gouvernements fédéral et provincial verseront d’ici la fin de la semaine une première somme d’argent au Néo-Écossais Glen Assoun, injustement condamné il y a 20 ans pour le meurtre de son amie de coeur, Brenda Wray, en 1995.

Il a été libéré plus tôt cette année après la publication d’un rapport du ministère fédéral de la Justice le disculpant. Ce rapport indiquait que la GRC n’avait pas tenu compte des théories d’un enquêteur sur d’autres suspects possibles et que des preuves qui auraient pu innocenter M. Assoun plus tôt avaient été détruites.

Glen Assoun, aujourd’hui âgé de 63 ans, a passé 17 ans en prison pour ce crime, même s’il a toujours clamé son innocence.

Le montant de l’indemnité qu’il recevra n’a pas été dévoilé. Le ministre de la Justice, Mark Furey, a précisé que les discussions se poursuivent au sujet d’une compensation plus importante et sur d’autres questions, comme des excuses formelles et la tenue d’une enquête publique sur cette erreur judiciaire.

Les deux ordres de gouvernement se diviseront la somme qui sera versée cette semaine. Ce paiement, selon le ministre Furey, ne constitue pas un aveu de responsabilité, mais vise plutôt à fournir des moyens de subsistance à M. Assoun qui vit dans le dénuement.

Brenda Way, 28 ans, a été poignardée à de multiples reprises et a eu la gorge tranchée. Son corps a été retrouvé derrière un immeuble de logements de Dartmouth, près d'Halifax, le 12 novembre 1995.

Ancienne photographie en noir et blanc de la jeune femme.

Brenda LeAnne Way est morte poignardée à Dartmouth en 1995.

Photo : CBC

Le rapport fédéral a conclu que, parmi les preuves éliminées par la GRC, certaines soutenaient la possibilité qu’un tueur en série soit responsable du crime.

Nouvelle-Écosse

Justice