•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élections provinciales aux fédérales, pas de répit pour les équipes de campagne

Un bénévole de campagne électorale est dans un entrepot, il tient des pancartes dans ses mains.

Carlyle Foga était le directeur de campagne de Cindy Lamoureux, l'élue libérale de Tyndall Park, et poursuivra comme bénévole pour la campagne de son père Kevin Lamoureux, candidat aux élections fédérales dans Winnipeg-Nord.

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

Radio-Canada

Au lendemain des élections provinciales, des bureaux de campagne avaient déjà effectué leur transition en vue des élections fédérales. Les bénévoles se sont relancés dans 40 jours de campagne électorale.

Mercredi, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé le début de la campagne électorale fédérale, au lendemain des élections manitobaines.

Dans la circonscription provinciale de Tyndall Park, le siège de campagne de la députée libérale Cindy Lamoureux a été transféré à son père, Kevin Lamoureux, candidat dans Winnipeg-Nord au fédéral.

J'avais un accord avec Cindy : je ne parlais pas de politique fédérale avant l'élection provinciale. À partir de 0 h 01 [mercredi], c'est devenu Winnipeg-Nord.

Kevin Lamoureux, candidat du Parti libéral du Canada dans la circonscription de Winnipeg-Nord

Mercredi matin, la plupart des affiches de campagne à l'effigie de la nouvelle élue avaient déjà été remplacées.

Le politologue du Collège Saint-Paul, de l'Université du Manitoba, Christopher Adams soutient que ces deux élections consécutives auront un impact sur les bénévoles.

La plupart des bénévoles des campagnes provinciales le sont aussi pour les campagnes fédérales, affirme-t-il.

Notre dossier Élections Canada 2019

Les vainqueurs encore plus motivés

Un jour de repos? Qu’est-ce que c’est? s’amuse le directeur de la campagne de Cindy Lamoureux, Carlyle Foga, qui prévoit être bénévole pour celle de son père.

J’étais tellement content le soir des élections, ça m’a donné de l’énergie pour me lancer dans une nouvelle campagne cinq fois plus longue que celle de Tyndall Park, dit-il.

Les conservateurs ont obtenu 36 sièges aux élections provinciales. C'est 4 de moins qu'aux précédentes élections, mais le Parti progressiste-conservateur de Brian Pallister garde son statut de gouvernement majoritaire.

L’équipe de conservateurs qui soutient Joyce Bateman, en lice dans Winnipeg-Centre-Sud contre le libéral Jim Carr, dit être consciente de la fatigue des électeurs. Elle tentera de coordonner les activités en conséquence.

Christopher Adams doute, de son côté, que les électeurs soient gênés par ces campagnes électorales si rapprochées, car celle menée dans la province ne les a pas passionnés. Elle a été lancée un an avant la date prévue et pendant l’été.

Le taux de participation au vote de 55,4 % est légèrement plus bas que celui des élections de 2016.

Je pense que les partisans conservateurs seront motivés par [leur victoire]», estime toutefois le politologue.

Des partis d’opposition loin d’être découragés

La candidate du Nouveau Parti démocratique (NPD) fédéral dans la circonscription de Winnipeg-Centre, Leah Gazan, reproche à Brian Pallister d'avoir lancé les élections provinciales un an plus tôt que prévu.

Elle qualifie cette décision de tort pour la démocratie, car le premier ministre manitobain était conscient que les élections fédérales allaient avoir lieu tout juste après le scrutin provincial.

Leah Gazan affirme toutefois que le NPD n’est pas découragé et que les Manitobains ont l’air vivifiés par l'élection à venir.

Je pense que les gens veulent s’assurer qu’il y a des voix qui les représenteront à la Chambre des communes, dit-elle.

Nous allons passer d’une élection à l’autre en espérant avoir un effet de boule de neige qui dévale une colline. On commence toute juste, mais la boule va devenir plus grosse et plus importante et elle va rouler plus vite.

James Beddome, chef du Parti vert au Manitoba et candidat dans Winnipeg-Centre-Sud aux élections fédérales

Le leader du Parti vert manitobain, James Beddome, n’a réussi à obtenir aucun siège dans la province.

Candidat au fédéral, il affirme que son équipe est au beau milieu d’un triathlon de type Ironman.

Les Canadiens iront aux urnes le 21 octobre.

Avec les informations de Alana Cole, CBC News

Manitoba

Élections fédérales