•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Révocation du permis de pratique de l'infirmier Marc Voisine

Marc Voisine avec des lunettes fumées

Marc Voisine a été jugé coupable par l'Ordre des infirmiers et infirmières du Québec d'avoir contrevenu au Code des professions en posant des gestes abusifs à caractère sexuel auprès d'une cliente alors qu'il était infirmier au dispensaire de Port-Menier.

Photo : Facebook/Marc Voisine

Radio-Canada

L'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec révoque le permis de pratique de Marc Voisine, après que le Conseil de discipline de l'Ordre a reconnu l'infirmier coupable d'avoir abusé d'une patiente lors de ses fonctions et ainsi contrevenu au Code des professions alors qu'il pratiquait à l'île d'Anticosti en 2017.

Plus précisément, le Conseil de discipline affirme que Marc Voisine a abusé de sa relation professionnelle pour commettre des gestes abusifs à caractère sexuel et pour avoir une relation sexuelle avec sa cliente contre son gré.

L'ex-infirmier devra également payer une amende totale de 5000$. Il a été reconnu coupable par le Conseil de discipline en juin dernier sur les deux chefs de la plainte qui le visait.

Dans la décision rendue le 6 septembre, on peut lire que La révocation de permis d'un professionnel est la sanction ultime qui ne doit être réservée et imposée qu'aux cas les plus graves.

L'Ordre souhaite ainsi protéger le public en s’assurant que Marc Voisine ne reviendra pas à l’exercice de sa profession.

L'absence de Marc Voisine à sa propre audience est un facteur aggravant dans cette affaire, ajoute l'Ordre.

Puisque Marc Voisine n'était pas présent, l'Ordre a estimé qu'il n'était pas en mesure de prouver que M. Voisine avait fait des démarches nécessaires à sa réinsertion en milieu de travail. L'Ordre ignore aussi si l'ex-infirmier éprouve des remords ou des regrets par rapport aux gestes posés.

Aucune accusation criminelle n'a été portée contre M. Voisine dans ce dossier.

Avec la collaboration de Laurence Royer

Côte-Nord

Crimes et délits