•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le terminal de Bar Harbour n’est pas prêt alors que la saison du traversier tire à sa fin

Le traversier, un énorme catamaran, s'approche d'un quai.

Le traversier The CAT n'a transporté aucun passagers cette année tandis que les travaux d'aménagement d'un terminal à Bar Harbour, au Maine, accusent des retards.

Photo : Radio-Canada / CBC/Brett Ruskin

Radio-Canada

De hauts fonctionnaires du ministère des Transports de la Nouvelle-Écosse se sont rendus à Bar Harbour, au Maine, deux fois en deux semaines, pour voir en personne les travaux qui restent à être exécutés avant la mise en marche du service de traversier entre cette ville et celle de Yarmouth.

Le sous-ministre Paul LaFleche a déclaré mercredi qu’il demeure optimiste quant à la possibilité que le terminal de Bar Harbour soit prêt et que des traversées aient lieu avant la mi-octobre. La saison du traversier se termine habituellement à ce moment-là.

Le traversier n’a encore transporté aucun passager cette année. Le transporteur Bay Ferries a entrepris de changer de port d’attache aux États-Unis, de Portland à Bar Harbor, mais les travaux nécessaires à cet endroit accusent d’importants retards.

La Nouvelle-Écosse investit 8,5 millions de dollars dans ce projet.

Les travaux progressent lentement, selon Paul LaFleche, mais il ne s’agit que d’une opinion personnelle, précise-t-il.

La Nouvelle-Écosse a déjà critiqué la bureaucratie américaine pour le retard à Bar Harbour, mais Paul LaFleche félicite cette fois les services douaniers américains. Les intervenants des deux côtés de la frontière coopèrent pour achever les travaux et ils estiment que le projet est prioritaire, explique-t-il.

À Bar Harbour, les travaux extérieurs ainsi que ceux liés à la plomberie, à l’électricité et au système informatique sont terminés, précise l’ingénieur en chef du ministère des Transports de la Nouvelle-Écosse, Peter Hackett. Il dit qu’il ne reste qu'à installer des cloisons et des éléments de sécurité, par exemple un appareil à rayons X. Les travaux à l‘intérieur de l’édifice progressent assez bien, selon lui.

Un ancien bâtiment en briques et aux fenêtres placardées au milieu d'un terrain qui n'est qu'à demi asphalté.

Les travaux de remise à neuf de l'ancien terminal de Bar Harbour (photographié ci-dessus le 5 août) se poursuivent.

Photo : CBC/Paul Poirier

Les travaux d’asphaltage du terrain de stationnement et des zones de chargement doivent être exécutés la semaine prochaine.

Le gouvernement provincial veut s’assurer de remplir toutes les conditions imposées par les services douaniers américains pour entreprendre la prochaine saison le plus tôt possible, ajoute Paul LaFleche.

D’après un reportage de Jean Laroche, de CBC

Nouvelle-Écosse

Tourisme