•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti vert du Canada ne s'objecte pas aux rodéos

9 rodéos sur 11 ont affiché complet pour le 50e anniversaire du Festival western de Saint-Tite.

9 rodéos sur 11 ont affiché complet pour le 50e anniversaire du Festival western de Saint-Tite.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Parti vert du Canada (PVC) ne voit pas d’un mauvais œil les rodéos au Québec. De passage au Festival western de Saint-Tite, en compagnie du chef adjoint du parti, Daniel Green, la candidate dans la circonscription de Saint-Maurice-Champlain estime qu’ils sont même essentiels à l’économie régionale.

Stéphanie Dufresne a fait cette déclaration alors qu’elle était questionnée sur la position de son parti sur le sujet, alors qu’un débat fait rage sur la légalité des rodéos au Québec. Un rapport du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) est d’ailleurs attendu.

Le document doit permettre de déterminer si les pratiques du Festival western de Saint-Tite et des autres rodéos de la province sont conformes aux politiques qui les encadrent.

C’est une fierté régionale qui amène un dynamisme important dans la région. On est tous très heureux de ce festival-là. Je crois qu’il est là pour durer longtemps, souligne Mme Dufresne. Maintenant des adaptations pourraient être mises en place. Le parti n’a pas de position là-dessus. On va s’appuyer sur l’opinion des experts du MAPAQ qui vont éventuellement déposer un rapport, poursuit-elle.

L’objectif de se démarquer

Le chef adjoint du PVC était de passage dans la région pour donner un coup de main à sa candidate dans Saint-Maurice-Champlain qui affronte le député et ministre sortant François-Philippe Champagne.

Le PVC doit composer avec des moyens plus limités et des machines électorales bien huilées que sont les conservateurs et les libéraux.

Dans Trois-Rivières, la tâche ne s’annonce pas non plus facile, alors que la candidate Marie Duplessis doit essayer de se démarquer dans une lutte qui s’annonce à deux entre Yves Lévesque (PCC) et Valérie Renaud-Martin (PLC).

Daniel Green croit cependant que les Verts sont une option qui peut être utile pour les Québécois.

D’autant plus qu’on se dirige vers un gouvernement minoritaire et le Parti vert pourrait avoir la balance du pouvoir. C’est-à-dire, qui dit balance du pouvoir, dit un peu de pouvoir

Daniel Green, chef adjoint du Parti vert du Canada

Peut-être un signe que le PVC a des visées dans plusieurs circonscriptions québécoises, la chef, Elizabeth May, devrait effectuer une tournée du Québec où les principales villes seront visitées.

Mme May pourrait donc s’arrêter dans la région.

D'après les informations de Pierre Marceau

Mauricie et Centre du Québec

Politique fédérale