•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Protection des bélugas : un plaidoyer en faveur d’une approche patiente

Un béluga nage dans un cours d'eau.

Les bélugas sont considérés comme étant menacés d'extinction par le gouvernement du Québec depuis l'an 2000.

Photo : Courtoisie : Alexandre Shields

Radio-Canada

Le directeur scientifique du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins a pris la parole dans le cadre d’un colloque de l’Association des administrations portuaires canadiennes, mercredi, à Saguenay. Robert Michaud a profité de cette tribune pour réitérer un message qu’il a déjà lancé dans le passé.

Il a notamment soutenu que si davantage de bateaux se mettent à circuler sur le Saguenay en raison de développement industiel, l’environnement des grands mammifères marins deviendra nécessairement plus bruyant.

Dans une pareille éventualité, la pollution sonore ne manquera pas de perturber les méthodes de communication et le cycle de reproduction des bélugas d’après Robert Michaud.

De son côté, le président d’Énergie Saguenay, Pat Fiore, a assuré que diverses solutions existaient pour limiter les bruits produits par les grands navires.

Il a, par exemple, traité de la possibilité de les équiper de doubles coques.

M. Fiore a également fait allusion à une technique permettant d’injecter de l’air devant les bateaux.

Il a expliqué qu’en recourant à une pareille mesure, des bulles viennent se créer autour des navires, ce qui contribue à réduire considérablement les bruits subaquatiques.

Avec les informations de Denis Lapierre

Saguenay–Lac-St-Jean

Faune marine