•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le centre d’escalade Beta Crux voit grand

Un grimpeur sur le mur d'escalade.

Beta Crux a ajouté récemment un mur avec cordes pour diversifier son offre et attirer davantage de grimpeurs.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Quelque 30 000 personnes se sont succédé sur les blocs d’escalade de Beta Crux depuis l’ouverture du centre en 2017 dans l’ancienne église Christ-Roy.

Cet été, l’entreprise a décidé de bonifier son offre en ajoutant des murs avec cordes. Elle a doublé sa superficie de grimpe.

C'était demandé. Il y a des gens qui attendaient ça aussi avant de venir, qui étaient moins attirés par l'escalade de blocs. Donc, ça va permettre de diversifier un peu la clientèle et ça nous permet aussi de développer le volet compétition, explique le président de l’entreprise, Louis-Philippe Pineault.

La compétition est un nouveau créneau dans le domaine de l’escalade. Beta Crux a créé deux équipes, l’une composée de cinq jeunes de 9 à 16 ans et l’autre destinée aux 17 ans et plus qui compte huit compétiteurs pour le moment.

Comme l'escalade fera officiellement son entrée aux Jeux olympiques de Tokyo l'an prochain, les entraîneurs prévoient un engouement pour ce sport. Les compétitions incluent des parcours sur les blocs sans corde, sur le mur avec cordes et des parcours de haute vitesse.

Mais c’est avant tout sur le plaisir que l’on mise chez Beta Crux. On ne veut pas mettre trop de pression sur les athlètes.

Les entraîneurs croient que certains adultes pourraient déjà se qualifier pour le national cette année.

D'après le reportage de Gilles Munger

Saguenay–Lac-St-Jean

Alpinisme et escalade