•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Candidats recherchés dans Chicoutimi-Le Fjord

Des pancartes électorales ont été installées à proximité d'un stationnement commercial.

Des pancartes de Richard Martel sont rapidement venues se greffer au paysage.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La campagne électorale fédérale a pris son envol mercredi avant-midi. Même si le Parti libéral du Canada avait le beau jeu de décider du moment du déclenchement de la course, il n’avait pas encore terminé complètement ses préparatifs au moment où le signal du départ a été donné.

C’était vrai notamment dans Chicoutimi-Le Fjord.

Dans cette circonscription, le PLC n’avait pas encore réussi à recruter son représentant mercredi.

Le président de l’association libérale locale, Jérôme Duchesne, a soutenu que divers facteurs pouvaient être à l’origine de cette situation.

Selon lui, le grand investissement en temps, qui est indispensable pour espérer faire son entrée aux Communes, a pu faire reculer bon nombre de candidats potentiels.

En toute candeur, M. Duchesne a également reconnu que bien des aspirants élus étaient réticents à l’idée d’affronter le député sortant, le conservateur Richard Martel.

Le député conservateur Richard Martel se trouve devant une artère passante.

Richard Martel avait inscrit une victoire sans équivoque l'année dernière.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Il est populaire. C’est indéniable. Il a fait un très bon score [dans le cadre de l’élection partielle du 18 juin 2018], a-t-il rappelé.

Lors de ce scrutin, M. Martel avait récolté exactement 12 600 voix.

Sa plus proche rivale, la libérale Lina Boivin, n’avait obtenu que 7044 votes.

Quant au candidat du Nouveau Parti démocratique, Éric Dubois, il avait cumulé les appuis de 2065 électeurs.

D’ailleurs, mercredi, cette dernière formation politique était toujours en quête elle aussi d’un représentant dans Chicoutimi-Le Fjord.

Interrogée à ce sujet, la députée sortante dans Jonquière, Karine Trudel, a voulu se faire rassurante.

La députée néo-démocrate Karine Trudel est assise à l'extérieur.

Karine Trudel a lancé un appel à la patience.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Cette néo-démocrate a mentionné que sa formation politique aura des candidats dans l’ensemble des circonscriptions du Saguenay-Lac-Saint-Jean, incluant dans Chicoutimi-Le Fjord, dans un horizon rapproché.

Il va y avoir des annonces très, très bientôt, a-t-elle déclaré avec optimisme.

D’après Mme Trudel, quelques détails techniques devront, cependant, être réglés avant que des noms puissent être officiellement dévoilés au grand public.

Quant à Richard Martel, il ne semblait pas tellement se formaliser du fait que certains de ses adversaires tardaient à entrer en piste.

Il a souligné qu’il se contentait de [s]’occuper de [ses] affaires et de se concentrer sur les enjeux primordiaux pour l’électorat en citant les exemples du développement économique, de l’agriculture et de la foresterie.

Dans Chicoutimi-Le Fjord, les couleurs du Bloc québécois, du Parti populaire du Canada et du Parti vert du Canada doivent respectivement être défendues par Valérie Tremblay, Jimmy Voyer et Lynda Youde.

Saguenay–Lac-St-Jean

Élections fédérales