•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reconstruction du pont d’Inkerman : deux ans après, l’impatience se fait sentir

Motoneigistes, cyclistes et amateurs de VTT attendent toujours.

Circuit cyclable de la Péninsule acadienne

Photo : Radio-Canada / René Landry

Radio-Canada

Le 14 septembre 2017, le pont du circuit cyclable de la Péninsule acadienne à Inkerman était la proie des flammes. Deux ans après l’incendie criminel, le pont n’a pas été reconstruit et un sentiment d’impatience est palpable.

Les discussions se poursuivent avec le gouvernement du Nouveau-Brunswick, explique Glenda Robichaud, la présidente du Comité du pont d'Inkerman, qui s'explique mal que Fredericton tarde tant à faire connaître ses intentions au sujet d’un nouveau pont.

On veut voir les chiffres, on veut voir l'ébauche, on veut savoir vraiment ce qui se passe, indique Mme Robichaud.

Le comité, qui comprend neuf organismes communautaires, juge avoir fait sa part.

Le gouvernement nous demande un montant de deux millions pour devenir un partenaire. Si on ne donnait pas ces deux millions-là, c'est sûr que le pont n’était pas refait. Ça a été clair avec eux autres, explique Mme Robichaud.

Or, une loterie « Chasse à l’as » a amassé environ 5,5 millions de dollars, dont une bonne partie sera consacrée à un nouveau pont.

Glenda Robichaud, présidente du Comité du pont d'Inkerman.

Glenda Robichaud, présidente du Comité du pont d'Inkerman.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Dans la communauté, certaines personnes qui ont contribué en participant à cette loterie commencent à s'impatienter. Les membres du comité se font demander pourquoi le pont n’est toujours pas reconstruit, dit Glenda Robichaud.

On ne peut pas, doit-elle leur répondre. Ce n'est pas notre terrain, ça appartient au gouvernement.

Affiche de route barrée et planches brûlées.

Les restes du vieux pont de bois d'Inkerman à l'été 2018.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Le pont d’Inkerman était emprunté par les cyclistes et motoneigistes. Quant aux fervents de VTT, qui s'en servaient aussi, ils doivent désormais faire un détour par la rue principale pour rejoindre leurs sentiers.

Il y a du monde qui n’aime pas ça, c'est dangereux, il y a beaucoup de trafic, dit Willie Mailloux, du Club de VTT Brake Water.

Je pensais que ça allait être fait plus vite que ça, déplore-t-il.

Glenda Robichaud abonde dans le même sens. Je continue les pourparlers avec les ministres, puis c'est long un peu, déclare-t-elle.

Malgré tous ces délais, Mme Robichaud demeure confiante que la communauté aura son nouveau pont dans un avenir proche.

Dans une brève déclaration écrite, le gouvernement du Nouveau-Brunswick reconnaît l'importance de ce pont pour la communauté et indique que plusieurs ministères sont impliqués dans le dossier.

Il ne précise toutefois pas d'échéancier, ni quelle pourrait être sa contribution financière pour la reconstruction du pont.

D’après le reportage de François Vigneault 

Nouveau-Brunswick

Infrastructures