•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un forum communautaire présentera les actions de la Société de la francophonie manitobaine

La facade du bâtiment de la Société de la francophonie manitobaine.

La Société de la francophonie manitobaine (SFM) s’engage à prendre en compte les suggestions de la communauté lors du prochain Forum de la francophonie manitobaine, le 25 septembre.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Société de la francophonie manitobaine (SFM) tiendra, le 25 septembre, le Forum de la francophonie manitobaine. À cette occasion, l’organisme présentera un rapport sur ses activités entre 2016 et 2018, afin de faire l’état des lieux et de parler des défis à venir.

Le Plan stratégique de la francophonie du Manitoba est déjà disponible sur le site Internet de la Société de la francophonie manitobaine (Nouvelle fenêtre), mais, selon son président-directeur général, Daniel Boucher, ce sera l’occasion de rencontrer les membres de la communauté et de discuter des axes stratégiques qui sont au nombre de cinq.

L’état des lieux évoque notamment la question de l’éducation. La SFM souligne d'ailleurs les progrès réalisés par la Division scolaire franco-manitobaine, dont le taux d’inscription augmente. Cependant, la SFM estime que cela ne permet pas de tirer des conclusions sur le renforcement de la position de la francophonie au sein du Manitoba.

Nous avons besoin de statistiques et d’analyses un peu plus pointues par rapport à ces données, et c’est ce que nous allons chercher à l’avenir, précise Daniel Boucher.

« Les organismes communautaires sont très conscients de ce plan et travaillent dans ce contexte-là », assure-t-il.

La diversité et l’inclusion figurent également dans ce rapport, qui évoque notamment la communauté LGBTQ comme une partenaire. 

La SFM veut par ailleurs se donner les moyens d’atteindre la cible de 7 % d’immigration que s’est fixée la province. 

Nous devons continuer de travailler avec les agences communautaires, mais aussi les gouvernements, souligne Daniel Boucher.

Enfin la SFM insiste sur l’importance pour la jeunesse francophone de célébrer sa fierté et sa francophonie.

C’est important de reconnaître nos succès et faire des activités en ce sens est une de nos priorités, explique Daniel Boucher.

La SFM espère grâce à ce forum renforcer les ressources en bénévoles, qui font souvent défaut aux organismes communautaires.

Le Forum de la francophonie manitobaine se tiendra dans le sous-sol de la cathédrale de Saint-Boniface, le 25 septembre, de 18 h 30 à 21 h 30.

La SFM prévoit diviser la discussion en plusieurs axes et s’engage à prendre en compte les suggestions de la communauté pour élaborer des pistes de travail.

Manitoba

Francophonie