•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Partielle dans Jean-Talon : l'attaché de Régis Labeaume sollicité par le PLQ

Paul-Christian Nolin, attaché de presse du maire de Québec.

Paul-Christian Nolin, attaché de presse du maire de Québec

Photo : Radio-Canada

Alexandre Duval

Le maire de Québec pourrait-il perdre son attaché de presse? La question est encore très hypothétique, mais Radio-Canada a appris que le bras droit de Régis Labeaume, Paul-Christian Nolin, est sollicité par des libéraux provinciaux en vue de l'élection partielle dans Jean-Talon.

Le principal intéressé n'a pas voulu s'étendre sur le sujet. « Il n'y a aucune demande formelle », affirme M. Nolin. Il ne nie toutefois pas avoir eu des contacts à ce sujet avec des membres du Parti libéral du Québec (PLQ), ce qu'il trouve flatteur.

Effectivement, des gens m'ont manifesté qu'ils trouveraient intéressant que je sois candidat.

Paul-Christian Nolin, attaché de presse du maire de Québec

Il révèle qu'il a aussi été approché pour la campagne électorale fédérale, qui vient d'être déclenchée. Il a cependant fermé la porte, se disant toujours « très heureux » aux côtés du maire Labeaume.

Un siège important

Le siège de Jean-Talon est vacant à l'Assemblée nationale depuis le départ de Sébastien Proulx, le 30 août dernier. L'élection partielle doit être déclenchée dans les six mois suivants.

Pour le PLQ, cette circonscription revêt une importance particulière : c'est la seule qu'il a remportée à l'est de Montréal lors des dernières élections provinciales.

Dans les circonstances, la vaste expérience politique de Paul-Christian Nolin pourrait être un atout.

Régis Labeaume.

Paul-Christian Nolin (à l'arrière) accompagne le maire Régis Labeaume depuis 12 ans.

Photo : Radio-Canada

Non seulement est-il l'attaché de presse de Régis Labeaume depuis ses débuts, en 2007, mais il a aussi œuvré précédemment pour l'ex-mairesse Andrée P. Boucher ainsi que pour l'opposition à l'hôtel de ville, de 1993 à 2001.

Pas de commentaires

Le président de l'association libérale de Jean-Talon, Antoine Rouleau, n'a pas voulu indiquer si M. Nolin serait l'homme de la situation pour aider le PLQ à conserver ce château fort.

« Je laisse le soin à Véronyque Tremblay [la directrice générale du PLQ] de faire les approches auprès des candidats potentiels », a-t-il commenté.

À la permanence du PLQ, le responsable des communications n'a rien voulu confirmer ou infirmer par rapport à M. Nolin. « Le plus important pour nous, c'est d'être prêts, et on va l'être pour remporter Jean-Talon », indique Maxime Roy.

L'attachée de presse du premier ministre François Legault, Nadia Talbot, n'a pas été en mesure de préciser si l'élection partielle dans Jean-Talon serait déclenchée après le scrutin fédéral du 21 octobre.

Québec

Politique municipale