•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les accusations de corruption contre le conseiller Tim Tierney abandonnées

Tim Tierney en entrevue à Radio-Canada

Le conseiller du quartier Beacon Hill-Cyrville, à Ottawa, Tim Tierney (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La justice a abandonné, mercredi, les accusations de corruption contre le conseiller municipal ottavien Tim Tierney. Les autorités reprochaient à l'élu du quartier Beacon Hill-Cyrville d'avoir voulu soudoyer son unique adversaire pendant la campagne électorale de 2018.

Selon les éléments rendus publics l'an dernier, M. Tierney aurait promis de faire un don à une banque alimentaire si Michael Schurter se retirait de la course.

M. Tierney a présenté ses excuses, mercredi, sans toutefois reconnaître sa culpabilité aux faits qui lui étaient reprochés. M. Tierney a néanmoins admis avoir mentionné son intention de faire un don charitable en lien avec l'élection.

L'élu a également indiqué qu'il remettra deux mois de salaire à la Ville d'Ottawa — une somme d'environ 17 000 $ —, disant souhaiter que la Municipalité utilise ces fonds à des fins communautaires.

En échange des excuses de M. Tierney et de sa renonciation salariale, la Couronne a consenti au retrait des accusations.

Dans une déclaration, la procureure de la Couronne Claudette Breault a souligné que la poursuite de cette affaire devant les tribunaux aurait été longue.

Elle a ajouté qu'advenant la condamnation de M. Tierney, il aurait été automatiquement destitué, ce qui aurait forcé la tenue d'une coûteuse élection partielle.

Me Breault a également rappelé que les allégations contre M. Tierney avaient été rendues publiques pendant la campagne électorale, ce qui n'a pas découragé les électeurs de Beacon Hill-Cyrville de le réélire avec une écrasante majorité.

Avec les informations de CBC

Ottawa-Gatineau

Corruption et collusion