•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vérif : les impôts ont-ils augmenté pour les familles de la classe moyenne?

Une personne tenant un stylo dans sa main semble taper des numéros sur calculatrice.

L'affirmation des conservateurs sur le fardeau fiscal des Canadiens occulte plusieurs informations.

Photo : iStock

Romain Schué

Le Parti conservateur prétend que les impôts ont augmenté pour une grande majorité de familles de la classe moyenne sous les libéraux. Cette affirmation, basée sur l’étude d’un institut, occulte néanmoins plusieurs informations.

Au pouvoir, [Justin Trudeau] a augmenté les taxes et les impôts de 80 % de la classe moyenne. Il a dit que le fardeau fiscal de la classe moyenne allait baisser, mais il a augmenté les taxes et les impôts, et rendu la vie plus chère pour les gens comme vous.

Andrew Scheer, le 11 septembre 2019

Par voie de communiqué, le Parti conservateur a également avancé d’autres chiffres. Sous Trudeau, 80 % des familles à revenu moyen ont vu leurs impôts fédéraux augmenter de 800 $ ou plus par année, est-il indiqué.

L’équipe d’Andrew Scheer se base, comme cela a été confié à Radio-Canada, sur une étude de l’Institut Fraser (Nouvelle fenêtre), datée de septembre 2017.

Selon ce rapport, 81 % des familles de la classe moyenne – qui perçoivent un revenu global situé entre 77 089 et 107 624 $ – paient davantage d'impôt depuis l’arrivée au pouvoir de Justin Trudeau et les changements qu’il a imposés.

Ce rapport fait mention notamment de la suppression de la possibilité de fractionner les revenus des couples avec enfants, afin de permettre de réduire le taux d’imposition global. Cette mesure, selon l’Institut Fraser, aurait entraîné une augmentation moyenne d'impôt de 949 $.

En contrepartie, la réduction du deuxième palier d’imposition (de 22 à 20,5 %) a permis à ces familles de la classe moyenne d’économiser 228 $, selon l’Institut Fraser, qui évoque au total une hausse moyenne d'impôt de 840 $ pour cette catégorie.

Notre dossier Élections Canada 2019

L’Institut Fraser, qui mentionne la suppression du crédit d'impôt pour la condition physique des enfants ou celui pour l’utilisation du transport en commun, reconnaît qu’il ne tient pas compte dans son étude de l’instauration de l’Allocation canadienne pour enfants (ACE) en 2016.

Qu’est-ce qui est le plus avantageux?

Selon une étude (Nouvelle fenêtre) faite par la Chaire en fiscalité et en finances publiques de l’Université de Sherbrooke en juin 2016, l’ACE est plus généreuse que ce qui était obtenu avec les mesures pour enfants existant avant sa mise en place pour les couples ayant un revenu familial inférieur à 150 000 $.

Concrètement, d’après un rapport publié par le ministère des Finances (Nouvelle fenêtre) en septembre 2018, un couple avec deux enfants, avec un revenu total annuel de 110 000 $, obtient un gain net, après impôt, de 2001 $ en 2019.

L’ACE est une prestation mensuelle qui n’est pas imposable. Elle a remplacé la Prestation fiscale canadienne pour enfants (PFCE) et la Prestation universelle pour la garde d’enfants (PUGE).

Elle a été financée par l’ensemble de ces nouvelles mesures fiscales et la création d’une nouvelle tranche d’imposition de 33 % pour les personnes gagnant plus de 200 000 $.

Avec la collaboration de Nathalie Lemieux et Vincent Maisonneuve

Politique fédérale

Politique