•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Saskatchewanais accusé d’avoir proféré des menaces contre Justin Trudeau est acquitté

Justin Trudeau en conférence de presse, devant des drapeaux du Canada.

David Petersen, 53 ans, était accusé d'avoir proféré des menaces de mort à l'endroit de Justin Trudeau et d'avoir voulu faire exploser le Parlement, à Ottawa.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

David Petersen, un habitant de Nipawin qui faisait l’objet d’accusations pour avoir menacé de faire feu sur Justin Trudeau et de faire exploser le Parlement dans une conversation téléphonique avec une employée d’un organisme gouvernemental fédéral, a été acquitté, mardi.

Le juge de la cour provinciale de Nipawin, Hugh Harradence, estime qu’il existe un doute raisonnable quant aux réelles intentions de l’accusé.

Il demeure convaincu de la bonne foi de l’employée du gouvernement dans son témoignage pour relater les propos tenus par David Petersen en février dernier, mais comme la conversation n’a pas été enregistrée, la preuve n’était pas suffisante pour en arriver à un verdict différent.

J’ai eu très peur, je ne savais pas à quoi m’attendre, a admis David Petersen, qui se dit tout de même surpris de la décision du juge.

David Petersen, 53 ans, n’avait pas fait appel à un avocat pour se défendre dans cette affaire.

En mars, il avait l’intention de plaider coupable pour mettre un terme à la procédure judiciaire intentée contre lui, mais la juge Inez Cardinal avait rejeté sa requête, considérant que l’accusé ne pensait pas vraiment être coupable dans cette affaire.

Avec les informations de La Presse canadienne

Saskatchewan

Politique