•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La protection des données doit être au cœur de la campagne, croit Desjardins

Guy Cormier devant une salle composée de gens d'affaires.

Le PDG du Mouvement Desjardins était de passage à Québec mercredi.

Photo : Radio-Canada / Bruno Giguère

Audrey Paris

La crise qui a touché le Mouvement Desjardins au mois de juin « a braqué les projecteurs » sur l’importance de la protection des données personnelles, a affirmé son président Guy Cormier, mercredi à Québec. Cet enjeu devra faire partie des discussions lors de la campagne électorale.

Ce à quoi je m'attends, c'est qu'il y ait des gens qui reconnaissent que c'est enjeu du 21e siècle, a-t-il dit en ajoutant que le Canada a encore du chemin à faire concernant les données personnelles sur le numérique.

Devant de nombreux membres de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec, M. Cormier a fait le point sur le vol de données personnelles qui a ébranlé son mouvement cet été. Je crois maintenant qu’il faut amener tous les acteurs concernés à améliorer leurs pratiques, a-t-il soutenu.

Le PDG de Desjardins interpelle tout le monde. Les citoyens, les entreprises, les gouvernements, les municipalités, les institutions, hôpitaux, universités, collèges, a-t-il énuméré.

Il a souligné qu’en juin dernier, il se sentait trahi. Trois mois après, je peux vous dire que comme membre de Desjardins et comme président, je me sens choyé.

Il a donc tenu à remercier les membres du Mouvement ainsi que les employés pour le chemin accompli depuis le vol massif de données personnelles qui a touché 2,9 millions de membres, pour la plupart des particuliers.

Lors de sa présentation, il a remis en question le système de numéro d'assurance sociale en place au Canada, indiquant qu'il datait des années 60 et qu'il devrait être amélioré.

Dépôt d'un rapport en 2020

Desjardins s’engage à rendre public un rapport sur la protection des données personnelles et le numérique dès le début de 2020.

Le PDG de Desjardins a indiqué qu'un groupe de travail a été mis en place. Notre plan, c’est de rassembler quelques personnes – des universitaires, des experts en TI, des représentants de différents secteurs d’activité concernés par ce sujet.

M. Cormier souhaite que ce groupe parvienne à poser des questions sur le plan provincial et fédéral, mais aussi à l’échelle internationale.

Il a invité la Chambre de commerce et d’industrie de Québec à participer à cette réflexion.

Des investissements dans la région

Desjardins a annoncé mercredi qu’il soutient dix projets dans la grande région de Québec, en leur accordant au total 2 millions de dollars. Guy Cormier a expliqué que ce financement permettra de mettre de l'avant des idées qui profiteront réellement à la communauté.

Les dix projets sont :

  • Réfection du quai de Sainte-Anne-de-Beaupré (500 000 $)
  • Amélioration du stade de soccer du Séminaire Saint-François (400 000 $)
  • Installation de la troupe de théâtre jeunesse Les Gros Becs dans un lieu culturel (360 000 $)
  • Réaménagement d'espace de La Nef, coopérative de solidarité Notre-Dame-de-Jacques-Cartier (335 000 $)
  • Déploiement de la Maison pour la danse de Québec (260 000 $)
  • Amélioration de l'accès à l'espace de travail partagé La Station (130 000 $)
  • Aménagement d'une surface multisport à Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans (50 000 $)
  • Démarrage d'une entreprise en promotion immobilière communautaire (50 000 $)
  • Réaménagement de la cour de l'école Madeleine-Bergeron dans le secteur de Cap-Rouge (25 000 $)
  • Accompagnement du Club optimiste de l'Université Laval (15 000 $)

Ce financement provient d'un fonds de 100 millions de dollars créé en 2016 par Desjardins.

Québec

Politique