•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valeur des terres agricoles : une croissance plus timide à prévoir en 2019

Un champs de blé sous un ciel nuageux.

En 2015, la hausse moyenne était de 10 % au pays. Depuis, les hausses de la valeur moyenne des terres agricoles du Canada ont toujours été inférieures.

Photo : Radio-Canada / Emilie Dessureault-Paquette

Radio-Canada

La valeur moyenne des terres agricoles au pays augmentera encore en 2019, mais, selon une analyse de Financement agricole Canada (FAC), cette hausse ne sera pas aussi importante que l’année dernière.

Après avoir augmenté de 6,6 % l’année dernière, la valeur moyenne des terres agricoles a grimpé de 3 % au cours de la première moitié de 2019.

L’organisme fédéral estime que, si la tendance se maintient pour les six derniers mois de 2019, les données seront le reflet d’un ralentissement de la croissance de la valeur moyenne des terres, amorcée il y a cinq ans.

Tout indique que nous entrons dans une période où les achats sont plus prudents, où les producteurs cherchent avant tout à améliorer la productivité et à accroître la solidité de leur exploitation, souligne l’économiste agricole en chef de Financement agricole Canada, Jean-Philippe Gervais.

Le Manitoba a vu la valeur moyenne des terres augmenter de 6,2 % au cours de la première moitié de 2019 par rapport à 2018. Des hausses plus timides ont cependant été enregistrées en Alberta (1,6 %), en Colombie-Britannique (2,7 %), au Québec (2,8 %), en Saskatchewan (2,9 %) et en Ontario (3,3 %), selon l’analyse de FAC.

Les données pour les quatre provinces atlantiques n’ont pas encore été examinées par l'organisme fédéral.

La valeur moyenne des terres agricoles augmente chaque année depuis 1993, selon FAC.

Saskatchewan

Agriculture