•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police des polices de Terre-Neuve-et-Labrador a maintenant un directeur

Mike King devant un drapeau de Terre-Neuve-et-Labrador.

L'avocat Mike King a été nommé a la tête de l'équipe d’intervention en cas d’incident grave de Terre-Neuve-et-Labrador, mercredi à Saint-Jean.

Photo : CBC / Ted Dillon

Patrick Butler

L’avocat Mike King devient le premier directeur de l’équipe d'intervention en cas d'incident grave à Terre-Neuve-et-Labrador. Il aura pour mandat de mener des enquêtes sur des affaires qui mettent en cause les services policiers de la province.

Le ministre de la Justice, Andrew Parsons, en a fait l’annonce mercredi matin à l’Assemblée législative. Il avait promis la création de cette équipe en janvier à la suite d’incidents impliquant des agents de la Gendarmerie royale du Canada et de la Force constabulaire royale de Terre-Neuve.

Le mandat de cette « police des polices » couvre un large éventail d’incidents, allant du décès d’un membre du public, dans le cadre d’une intervention policière, aux cas de violence conjugale impliquant des membres des forces policières.

M. King est membre de la firme Sullivan Breen King, un cabinet juridique basé à Saint-Jean. Il a notamment représenté Ray Newman, un homme acquitté du meurtre de son ex-épouse, Chrissy Predham Newman, en 2012.

Le dossier a été très médiatisé à cause des erreurs policières qui ont nécessité l’exclusion d’une grande partie des preuves rassemblées par la Force royale constabulaire.

M. King entrera en fonction le 30 septembre et sera chargé d’embaucher son équipe. La province accorde à son bureau un budget de 500 000 $ pour cette année.

Les ressources des autres provinces épuisées

Les équipes d'intervention en cas d'incident grave de l’Alberta, de l'Ontario et de la Nouvelle-Écosse ont déjà été sollicitées pour enquête sur des incidents à Terre-Neuve-et-Labrador, mais cette option n’est plus offerte, indique Andrew Parsons.

Nous avons été chanceux jusqu’à maintenant. Mais la bonne volonté des autres provinces s’épuise.

Andrew Parsons, ministre provincial de la Justice

Elles nous disent qu’elles n’ont pas les ressources, explique le ministre. Nous avons besoin de notre propre équipe pour permettre une surveillance adéquate quand c’est nécessaire.

Portrait d'Andrew Parsons.

Andrew Parsons, ministre de la Justice de Terre-Neuve-et-Labrador

Photo : Radio-Canada

Des équipes d'enquêteurs à l'extérieur de Terre-Neuve-et-Labrador mènent actuellement une dizaine d'enquêtes sur des policiers terre-neuviens. Le ministre Parsons indique que Mike King pourra décider s'il veut prendre ces dossiers en main.

Le directeur de l’équipe d'intervention en cas d'incident grave ne peut avoir aucun lien avec la police et il doit détenir un diplôme en droit.

Dans les dossiers concernant des policiers soumis aux tribunaux, l’équipe de Mike King fera ses propres recommandations, mais la Couronne aura le dernier mot sur la possibilité de poursuite.

Avec les informations de CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Forces de l'ordre