•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le propriétaire des Champions d'Ottawa espère vendre l'équipe

Un stade de baseball où les bancs sont presque vides

Une poignée de spectateurs sont assis dans les gradins presque vides du stade des Champions d'Ottawa

Photo : Radio-Canada / Alain Jean-Mary

Radio-Canada

Le propriétaire des Champions d'Ottawa espère trouver un nouveau propriétaire pour l'équipe. De leur côté, les conseillers municipaux sont déjà en train de trouver des moyens de se donner des assises financières plus solides avec tout futur locataire du stade.

Je pense que nous sommes très proches d'une entente, a déclaré Miles Wolff, propriétaire des Champions d'Ottawa à l'émission All In A Day de CBC. J'ai bon espoir que d'ici une semaine ou deux, nous aurons une annonce, a ajouté M. Wolff.

M. Wolff est à la recherche d'un propriétaire local depuis le démarrage des Champions en 2015.

Notre but est de garder le baseball ici et de trouver quelqu'un qui veut prendre le contrôle de l'équipe, a-t-il déclaré.

La conseillère du quartier 2  Innes, Laura Dudas, a dévoilé un plan mardi lors de la réunion du Comité des finances qui prévoit que tout nouveau propriétaire assumera le loyer impayé des Champions, qui s'élève à presque 420 000 $.

Les Champions avaient un calendrier de remboursement après la résiliation de leur bail. Lors de la saison 2019, ils louaient le stade à l'heure, ce que les fonctionnaires de la Ville appelaient une entente ponctuelle de transition, qui permettait aux Champions de se libérer d'une partie de leurs dettes.

Selon le site Web de la Ligue Can-Am, l'assistance moyenne aux matchs à domicile a été de 1800 cette saison. Le stade peut accueillir plus de 10 000 spectateurs.

M. Wolff a précisé que la nouvelle entente avec la Ville coûterait à un nouveau propriétaire beaucoup moins cher que ce que l'équipe a payé jusqu'à présent et que cela pourrait rendre l'équipe rentable.

Cela rendra beaucoup plus probable qu'une équipe puisse gagner de l'argent, a mentionné propriétaire des Champions d'Ottawa.

Le maire ne veut pas renoncer au baseball

Le maire Jim Watson a reconnu que l'affluence au stade était gênée par un service d'autobus limité et un système de train léger qui n'est pas encore arrivé.

C'était deux prises contre les champions. J'espère que soit M. Wolfe continue, soit nous aurons un nouveau propriétaire, et que nous n'abandonnerons pas le baseball à Ottawa, a commenté M. Watson.

La motion de Mme Dudas, qui sera débattue par l'ensemble du conseil municipal le 25 septembre, comporte une longue liste de façons dont le stade de baseball pourrait être transformé pour les contribuables de la région.

Par exemple, elle demande que les Champions trouvent un nouveau propriétaire pour prouver qu'ils peuvent rendre le baseball viable à travers un bail de sept à dix ans. Idéalement, un tel bail devrait être signé d'ici 2020.

Mais elle demande aussi aux fonctionnaires d'étudier les moyens de permettre à la Ville de réaménager certaines parties du site, ce qui a également été envisagé pour de futurs logements abordables.

Nous sommes sur le point d'exploiter les possibilités économiques qu'offre ce stade avec le lancement du train léger sur rail, a-t-elle déclaré.

D'autres idées consistent à permettre aux équipes communautaires de crosse ou de cricket d'utiliser l'installation pendant la saison morte du baseball.

Ottawa-Gatineau

Politique municipale