•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les meilleurs cyclistes au monde réunis à Québec

Julian Alaphilippe avait participé aux éditions 2014 et 2016 des Grand Prix Cyclistes, mais sa venue à Québec a une saveur différente, cette année.

Photo : Radio-Canada

Guillaume Piedboeuf

Plusieurs des meilleurs cyclistes de la planète étaient heureux de se retrouver à Québec, mardi après-midi, à quelques jours de ce qui s’annonce comme l'une des éditions les plus relevées des Grands Prix cylistes. « Les classiques canadiennes m’ont manqué », a lancé à son arrivée la révélation du dernier Tour de France, Julian Alaphillipe.

Participant aux Grands Prix cyclistes de Québec et Montréal pour la quatrième fois, Alaphilippe a eu droit un accueil différent de ses trois premières expériences, mardi, à l’aéroport de Québec.

Celui qui a conservé le maillot jaune durant 14 jours lors du dernier Tour de France, avant que le Colombien Egan Bernal ne lui dérobe à 2 jours de l’arrivée à Paris, doit encore s’habituer à sa nouvelle célébrité.

C’est une saison exceptionnelle pour moi. Le Tour de France a beaucoup marqué les esprits, mais il a marqué le corps aussi, a avoué celui qui s'est accordé une pause d'une dizaine de jours après son abandon à la classique San Sebastian, disputée une semaine après la Grande Boucle.

Revenu à la compétition lors du Tour d’Allemagne, il y a une douzaine de jours, le porte-couleurs de l’équipe Deceuninck-Quick-Step espère se faire plaisir, en fin de semaine. Je suis content d’être de retour, a assuré celui qui avait terminé 10e du Grand Prix de Montréal lors de sa dernière venue au Québec, en 2016.

Boivin heureux de retrouver la maison

Arrivé dans le même avion, Guillaume Boivin n’a pas caché sa joie de retrouver la maison. Mais avant de penser déguster une poutine en regardant District 31, le Montréalais devra se frotter à un peloton de cyclistes particulièrement relevé, vendredi, à Québec, et dimanche, à Montréal.

Quand je regardais autour de moi dans l’avion, je me disais qu’on allait avoir de belles courses cette année. Les coureurs qui sont ici, c’est vraiment relevé.

Outre Alaphilippe, le Slovaque Peter Sagan, double vainqueur du Grand Prix de Québec, le champion en titre, Michael Matthews, et les anciens gagnants du Tour de France Vincenzo Nibali et Geraint Thomas prendront notamment le départ dans les rues du Vieux-Québec, vendredi.

N’empêche, Boivin arrive en confiance au Grand Prix de Québec où il avait terminé 21e l’an dernier, avant de signer une 19e position à Montréal.

Ça me motive tellement de courir ici. C’est souvent mes meilleures performances de l’année. J’ai encore les mêmes ambitions et je vais essayer le plus fort que je peux, a expliqué le coureur d'Israel Cycling Academy.

Cyclisme

Sports