•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaincre le suicide, une personne à la fois

Un adolescent est assis sur le sol dans la pénombre dans un corridor.

La prévention permettrait de réduire de 15 à 25 % le nombre de suicides.

Photo : iStock

Stéphanie Rousseau

Dans le cadre de la Journée mondiale de prévention du suicide, la Ville d'Edmonton et le gouvernement de l'Alberta ont annoncé de nouveaux outils pour aider les intervenants.

L'Alberta détient encore un des taux de suicide les plus élevés au Canada, et beaucoup disent qu'il faut commencer à mieux en parler.

Il y a trois ans, la photographe Blake Loates a songé à s'enlever la vie. Je suis si heureuse aujourd’hui d’avoir parlé à quelqu’un qui a su m’aider, dit-elle.

Edmonton a lancé sa campagne 11 of us, pour sensibiliser à une triste réalité : en moyenne, 11 personnes dans la capitale font une tentative de suicide ou s'enlèvent la vie chaque jour. Des affiches sont notamment posées à travers la ville pour sensibiliser la population et briser le tabou entourant le suicide.

Plan moyen d'une grande affiche avec le message.

Des messages comme celui-ci sont affichés à Edmonton pour sensibiliser la population à la réalité du suicide. « Chaque jour, 11 Edmontoniens font une tentative de suicide ou s'enlèvent la vie : c'est 11 de trop. »

Photo : Radio-Canada

C'est un geste essentiel, estime le conseiller municipal Scott McKeen, qui a lui-même combattu la dépression et les idées noires.

Trop souvent, dans le passé, nous avons envoyé le message que de penser au suicide était mal, alors qu'il faut que les gens puissent exprimer leur malaise et être soutenus, dit-il.

À Calgary, le gouvernement a annoncé le financement de bandes dessinées destinées amorcer des discussions avec les jeunes Autochtones et Métis, des populations qui sont plus à risque de suicide.

Plan serré de la couverture de la bande dessinée intitulée « Strength of the sash » : la force de la ceinture fléchée.

Des bandes dessinées pour la prévention du suicide seront distribuées aux organismes qui viennent en aide aux jeunes Autochtones et Métis albertains .

Photo : Radio-Canada

Pour l'instant, l'Alberta dit qu'elle va de l'avant avec la stratégie de prévention du suicide élaborée par des intervenants du milieu sous le gouvernement néo-démocrate.

Le suicide chez les jeunes est une tragédie. Ces nouveaux outils transmettent un message d'espoir, reflètent les voix des Autochtones et respectent le caractère unique des cultures et des traditions des Premières Nations et des Métis dans notre province, a affirmé la ministre des Services à l’enfance, Rebecca Schulz.

Avec les informations de Sébastien Tanguay

Alberta

Suicide