•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de collectes de fonds dans les rues cette année à Saguenay

Une bénévole sollicite un automobiliste.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Dystrophie musculaire Canada s'est vu refuser la possibilité d'organiser une collecte de fonds dans les rues de Jonquière par les conseillers de l’arrondissement. Quatre demandes d'autorisations du genre ont été rejetées cette année à cause d’une récente décision sur la reconnaissance des organismes.

La Dystromarche, qui a eu lieu dimanche dernier, a permis d'amasser 28 000 $. Dystrophie musculaire Canada aurait toutefois voulu organiser aussi une collecte de fonds dans les rues, ce qui lui a été refusé.

L'année passée, on a été deux heures sur la voie publique et c'est tout près de 6000 $ qui ont été ramassés.

Jasmine Côté, présidente de la section locale de Dystrophie musculaire Canada

À Saguenay, ce sont les conseils d'arrondissements qui déterminent les organismes qui peuvent faire une demande pour tenir des collectes de fonds sur la voie publique.

Sept organismes bénéficient d'une autorisation permanente par arrondissement alors que trois autres autorisations ponctuelles peuvent être octroyées.

Or, cette année, aucune autorisation ponctuelle n'a été accordée dans l'arrondissement de Jonquière.

Le refus d’en mettre trois de plus cette année, donc se rendre à dix, c’était dans le cadre de la politique de reconnaissance des organismes et on ne savait pas ce que ça allait donner. (...) Maintenant on l’a la politique, c’est voté, explique la conseillère municipale Julie Dufour.

Il faut comprendre que même 10 collectes, c'est beaucoup. On a quand même beaucoup de plaintes de citoyens aussi sur la voie publique.

Julie Dufour, conseillère municipale

Cette année, sept collectes ont été organisées à La Baie, sept à Jonquière et sept à Chicoutimi.

Dystrophie musculaire Canada a demandé sa reconnaissance à titre d'organisme et espère qu'elle pourra solliciter des dons dans la rue l'an prochain.

D'après le reportage de Claude Bouchard

Saguenay–Lac-St-Jean

Société