•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déception chez les verts, Wolseley vote NPD

James Beddome, chef du Parti vert du Manitoba.

James Beddome, chef du Parti vert du Manitoba, accompagne David Nickarz, candidat malheureux dans Wolseley.

Photo : Radio-Canada / Marina VON STACKELBERG

Radio-Canada

Les verts, qui sont arrivés en deuxième place dans Wolseley, n’ont pas réussi à ravir cette circonscription au NPD. Aucun candidat du Parti vert n’a réussi à être élu aux élections générales mardi soir.

Leur candidat David Nickarz avait terminé deuxième dans Wolseley en 2016. Moins de 400 voix le séparaient du néo-démocrate Rob Altemeyer.

Le Parti vert a présenté des candidats dans toutes les circonscriptions, mais Wolseley était considérée comme la seule pouvant permettre au parti écologiste de remporter son premier siège au Manitoba.

Cette dernière a toutefois choisi d'élire la néo-démocrate Lisa Naylor.

Le chef du parti, James Beddome, a présenté sa candidature dans Fort Rouge où il affrontait le chef du NPD, Wab Kinew.

Se tourner vers l'avenir

Le parti regarde à présent vers l'avenir.

« Nous ne faisons que commencer. Nous comprenons comment faire peur aux autres partis. Ils commencent à utiliser nos idées. C’est bien, il n’y a pas de brevet sur les bonnes idées. Je suis certain que, tôt ou tard, nous verrons un gouvernement vert au Manitoba et au Canada », assure James Beddome.

Les verts ont mené une campagne modeste, à la hauteur de leurs moyens. Pour l'analyste politique Roger Turenne, ce manque d'argent a des effets sur la campagne.

« James Beddome, je ne sais pas s'il fait du bénévolat. Il est chef du parti depuis longtemps et il fait ça bien, mais il doit vivre à côté. Il est avocat de profession », souligne l'expert.

Notre dossier sur les élections provinciales 2019 au Manitoba

Manitoba

Politique provinciale