•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4000 aînés autochtones rassemblés à Winnipeg pour parler de climat et de réconciliation

Des aînés autochtones défilent lors d'un rassemblement, des drapeaux et des banderoles à la main.

Plus de 4000 aînés autochtones se sont rassemblés au Centre des congrès RBC de Winnipeg pour fasire partager leurs connaissances et aborder des enjeux communautaires.

Photo : Radio-Canada / Lenard Monkman

Radio-Canada

Des aînés autochtones se sont recueillis à Winnipeg lundi pour le deuxième rassemblement national des aînés. Pendant quatre jours, ils discuteront de changement climatique, de réconciliation et de la question des filles et des femmes autochtones disparues et assassinées.

Des centaines d’aînés ont défilé avec les drapeaux représentatifs de leurs Premières Nations.

L'un d'entre eux, Maurice Sam, est venu avec un groupe d’aînés depuis la Première Nation de Kitsumkalum, dans le nord-ouest de la Colombie-Britannique.

Voir toutes les nations ensemble, c’est quelque chose de précieux, dit Maurice Sam.

Le sénateur Murray Sinclair et le maire de Winnipeg, Brian Bowman, étaient également présents au rassemblement.

En plus des questions autochtones qui seront abordées, plusieurs pow-wow, concerts et une soirée bingo à Assiniboia Downs sont au programme des quatre jours de festivités.

Mary Rose Sundberg, une Dénée de Dettah, une communauté des Premières Nations des Territoires du Nord-Ouest, planifie son séjour à Winnipeg depuis des mois.

Elle trouve que ce rassemblement est l’occasion de partager des informations avec les autres communautés et de réaffirmer le rôle des aînés dans la communauté.

Nous avons perdu nos responsabilités, dit-elle. Chaque Première Nation, chaque communauté, chaque membre de la famille a un rôle à jouer, mais nous sommes un peu mis de côté.

Le chef de la Première Nation de Peguis, Glenn Hudson, est ravi que sa nation soit l'hôte de la rencontre cette année. Celle-ci avait présenté sa candidature il y a deux ans, à Edmonton, lors du premier rassemblement du genre.

Quelque 4000 personnes étaient présentes lundi, mais ce nombre devrait monter à 6000 d’ici la fin de la semaine, selon Glenn Hudson.

Avec les informations de Lenard Monkman, CBC News

Manitoba

Autochtones