•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'entreprise Voilà renommée en hommage à l'héritage métis d'Andréanne Dandeneau

Des boîtes en carton avec le logo de la marque Anne Mulaire.

L'entreprise de mode zéro déchet de Winnipeg Voilà a été rebaptisée Anne Mulaire.

Photo :  Anne Mulaire Designs @AnneMulaire sur Facebook

Radio-Canada

La designer winnipégoise Andréanne Dandeneau rend hommage à ses ancêtres métis en changeant le nom de sa marque de vêtement, Voilà, pour Anne Mulaire.

L’évolution du nom, c’est une façon de raconter mon histoire et de connecter avec mon héritage, dit la créatrice de mode.

Pour confectionner ses créations, Andréanne Dandeneau tire son inspiration des broderies de son aïeule Catherine Mulaire, qui datent de la fin du XIXe siècle.

L'ajout de son nom de famille à sa marque de vêtements est une fierté, dit Andréanne Dandeneau, car son aïeule était également la première enseignante métisse en milieu rural de la Colonie de la rivière Rouge.

On dit qu’il faut raconter les histoires de nos ancêtres. J’ai pris ça à coeur, je garde son esprit dans ma compagnie, précise Andréanne Dandeneau, qui a créé le nouveau nom de sa marque en y combinant son surnom, Anne.

Depuis 15 ans, la designer d'ici tient une boutique de mode artisanale à Winnipeg. Le commerce équitable est son mot d’ordre.

 Avant d’entrer dans le monde de la mode, j’étais déjà sensible à ce qui se passait en arrière-plan [des grandes chaînes de production], dit-elle.

Adopter des méthodes de production durable est un défi, mais réutiliser tous les bouts de tissus pousse la designer à faire preuve de créativité.

C’est toujours un défi d’aller à l’encontre de ce que les autres font, mais je suis toujours là 15 ans plus tard, dit-elle.

Le 27 et 28 septembre, Andréanne Dandeneau dévoilera sa nouvelle collection dans son atelier-boutique, où ses pièces sont fabriquées.

Manitoba

Francophonie