•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La campagne électorale fédérale sera déclenchée mercredi

Les chefs des six principaux partis politiques au Canada.

Photo : Radio-Canada

Louis Blouin

Le premier ministre Justin Trudeau se rendra mercredi chez la gouverneure générale pour demander la dissolution du Parlement et plonger le Canada en campagne électorale, ont confirmé deux sources à Radio-Canada.

Selon la loi électorale, Justin Trudeau avait jusqu’à dimanche pour déclencher la campagne électorale.

Les Canadiens iront aux urnes le 21 octobre pour élire la 43e législature.

La campagne durera donc 40 jours.

Suivez en direct notre émission spéciale mercredi dès 8 h 30, heure avancée de l'Est, sur ICI RDI, sur Radio-Canada.ca, sur Facebook (Nouvelle fenêtre) et sur YouTube (Nouvelle fenêtre).

À la fin de la 42e législature, le Parti libéral compte 177 députés, le Parti conservateur, 95, le Nouveau Parti démocratique, 39, le Bloc québécois, 10, le Parti vert, 2, le Parti populaire du Canada, 1 (Maxime Bernier, qui a quitté le PC) et le Parti social démocratique, 1 (Erin Weir, expulsé du NPD). Il y a également huit députés indépendants.

Déjà en campagne

Les partis semblent tous prêts à en découdre.

Du côté du Parti libéral, les pancartes électorales ont été livrées dans les bureaux électoraux du parti au Québec mardi. Les pancartes libérales sont d’ailleurs personnalisées pour le Québec.

Le chef conservateur, Andrew Scheer, avait déjà annoncé qu’il lancerait sa campagne mercredi, peu importe si la course était officiellement lancée ou non. Des événements sont prévus à Trois-Rivières et dans la grande région de Toronto.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) a déjà commencé sa tournée électorale : le chef Jagmeet Singh passe la semaine dans le Sud-Ouest de l'Ontario et dans la région de Toronto.

Les chefs du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, du Parti vert, Elizabeth May, et du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, ont aussi été très actifs ces derniers jours en participant à plusieurs événements partisans.

Notre dossier Élections Canada 2019

Politique fédérale

Politique