•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une compagnie aérienne poursuit l’Aéroport du Grand Moncton à cause d'un banc de neige

Un avion de la compagnie Kalitta Air en train de voler.

Kalitta Air fait affaire avec l'Aéroport Roméo LeBlanc depuis maintenant un peu plus d'un an pour transporter des fruits de mer du Nouveau-Brunswick vers la Chine.

Photo : CBC/Kalitta Air

Radio-Canada

La compagnie aérienne Kalitta poursuit l’Aéroport Roméo-LeBlanc affirmant qu’un de ses avions a été endommagé par un banc de neige mal nettoyé en mars dernier.

La compagnie Kalitta, basée au Michigan aux États-Unis, a déposé une plainte demandant des dommages de 630 000 $, les frais juridiques et tout autre soulagement qu’un juge pourrait trouver approprié.

Les allégations de Kalitta Air n’ont pas encore été entendues par un tribunal et les déclarations de la défense n’ont pas encore été déposées. Il n’y a pas grand-chose qu’on peut dire, c’est entre les mains des avocats maintenant, dit une porte-parole de l’aéroport, Julie Pondant.

La poursuite allègue que l’aéroport ainsi que Airport Terminal Services, une compagnie qui emploie les travailleurs dirigeant les avions au sol, ont fait preuve de négligence.

Un Boeing 747-4HQF a atterri à l’Aéroport international du Grand Moncton durant la nuit du 11 mars dernier. Les pilotes suivaient les indications des employés au sol quand un des quatre moteurs a heurté un banc de neige, causant des dommages significatifs au moteur et à l’avion.

Les autorités aéroportuaires ont laissé la neige s'accumuler le long des voies de circulation et des rampes, et ont omis d'avertir les pilotes du danger potentiel que représentent les bancs de neige, peut-on lire dans la poursuite. Kalitta Air allègue également que la compagnie Airport Terminal Services a fourni des instructions confuses et peu claires à l’équipage de l’avion qui a heurté le banc de neige.

La compagnie aérienne assure que les réparations engendrées par l’accident lui ont coûté 350 070 $ US, des pertes à gagner de 20 145 $ US parce que l’avion a été mis hors service et d’autres coûts de 104 242 $ US.

Kalitta Air fait essentiellement affaire à Moncton pour transporter des fruits de mer entre le Nouveau-Brunswick et la Chine depuis un peu plus d’un an.

Avec les informations de Shane Magee de CBC

Nouveau-Brunswick

Procès et poursuites