•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles accusations déposées en lien avec des menaces contre une école secondaire

Trois voitures de la police de Thunder Bay sont garées devant une école.

L’école secondaire publique Hammarskjold a été ciblée par de nombreuses menaces entre février et avril 2019.

Photo : CBC/Gord Ellis

Radio-Canada

Les élèves qui auraient envoyé des menaces anonymes à plusieurs reprises au printemps dernier contre l’école secondaire Hammarkskjold de Thunder Bay seront de retour en cour le 7 octobre. Entre-temps, la police a déposé six chefs d’accusation supplémentaires contre Emilie-Jade Pakrashi, l’une des deux accusées.

La jeune femme fait déjà face à trois chefs d’accusation de méfaits publics et trois chefs de méfaits pour avoir empêché l’utilisation légitime d’un bien.

Le second accusé, un adolescent de 14 ans, doit répondre à un total de huit chefs d’accusation.

Les menaces, envoyées par l’intermédiaire d’Échec au crime (Crime Stoppers), ont forcé l’école à fermer 12 fois entre la fin février et la mi-avril.

Une autre école menacée

Dans une autre affaire, un adolescent de 14 ans a été arrêté lundi après avoir publié sur les réseaux sociaux une photo d’une arme et des menaces envers l’école publique Westgate Collegiate and Vocational.

La plupart des écoles du sud de Thunder Bay ont été placées en mode Sécuriser et attendre pendant une partie de l’avant-midi lundi.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Crimes et délits