•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les partis doivent redoubler d'efforts pour inciter les électeurs à voter

Radio-Canada

La campagne électorale touche à sa fin au Manitoba, et les partis politiques sont dans la dernière ligne droite pour aller chercher des votes. Ils comptent pour cela sur des mécaniques bien huilées et des stratégies bien rodées.

Convaincre les électeurs d'aller voter est une très grande préoccupation des partis qui y travaillent dès le début de la campagne électorale, et même avant, et jusqu'à la fermeture des bureaux de vote, explique Louis Aucoin, stratège en communication et fondateur de l’agence de relations publiques Tesla RP.

Il explique que, le jour du vote, les partis ont déjà établi la liste de leurs électeurs potentiels et leurs bénévoles les appellent pour les inciter à voter. Certains partis appellent même leurs électeurs pour les mobiliser avant le jour du vote et parfois les inciter à voter par anticipation.

C’est le coup de pouce que les partis donnent aux électeurs pour qu’ils votent, résume Louis Aucoin.

Toutefois, l’évolution des technologies complique le travail des partis politiques qui doivent inciter les citoyens à se rendre aux urnes le jour des élections, explique Louis Aucoin.

Il observe que de moins en moins de personnes possèdent un téléphone fixe à la maison et ne sont donc joignables que sur leur téléphone cellulaire. Il note aussi que les médias traditionnels ne sont plus nécessairement la première source d'information des électeurs.

Ces changements d'habitudes forcent les partis à mettre en place de nouvelles stratégies.

Ceux-ci font de plus en plus appel aux données et montent des dossiers sur les électeurs en ayant recours à l'intelligence artificielle et aux réseaux sociaux pour inciter les gens à aller voter, explique Louis Aucoin.

Selon lui, cette tâche est plus difficile aujourd’hui.

C’est une décision individuelle que prennent les gens de faire un détour par le bureau de vote Avant, on pouvait simplement les appeler et leur rappeler de voter, explique Louis Aucoin.

Le rôle inattendu des médias sociaux

Cette nouvelle approche des électeurs à travers les réseaux sociaux a en revanche un avantage, selon le stratège en communication.

Sur les réseaux sociaux, maintenant, les électeurs deviennent des promoteurs des partis politiques, ce qui était beaucoup moins vrai avant. Les citoyens deviennent acteurs de l’élection et cela se passe en dehors des comptabilisations des dépenses électorales, conclut-il.

Notre dossier sur les élections provinciales 2019 au Manitoba

Manitoba

Élections provinciales