•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les débardeurs de Sept-Îles acceptent un nouveau contrat de travail

La grue déplace un camion vers l'intérieur du bateau accosté au quai.

La précédente convention collective des débardeurs du Port de Sept-Îles était échue depuis mai 2018.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Radio-Canada

Après plus d’un an de négociations, les débardeurs du Port de Sept-Îles ont finalement entériné un nouveau contrat de travail à 98 % vendredi dernier.

Le syndicat des Métallos, qui représentent les travailleurs, avait annoncé à la fin août qu'une entente de principe avait été conclue entre les débardeurs et la direction de la compagnie QSL. Environ deux semaines plus tôt, une offre globale de l’employeur avait été rejetée à 98 %. Une grève avait alors été envisagée.

Les négociations portaient principalement sur les horaires de travail et les salaires.

Le syndicat des Métallos indique que les horaires de travail obligatoires de 14 heures ne feront plus partie de la convention collective et que les employés auront le loisir d'accepter ou de refuser les heures supplémentaires. Le nouveau contrat de travail prévoit également des augmentations de salaire.

La précédente convention collective des débardeurs du Port de Sept-Îles était échue depuis mai 2018.

Côte-Nord

Relations de travail