•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pairs aidants dans les services de santé mentale

Six personnes posant pour une photo.

Joel Johnson, Stephanie Paquette, Chelsea Gauthier, Claudie Doiron, Crystal Pitfield et Dinah Laprairie ont participé à l'annonce du lancement d'un nouveau programme de soutien à l'hôpital Horizon Santé-Nord.

Photo : Audrey O'Brien

Radio-Canada

Les personnes se présentant à l’urgence d’Horizon Santé-Nord (HSN) à Sudbury pour des problèmes de santé mentale ou de dépendances ont maintenant accès à des intervenants qui ont vécu des problèmes du même type par le passé pour les soutenir pendant qu’ils attendent de parler à un médecin ou à un autre professionnel.

Appelés intervenants pivots pairs, ces gens combinent leur propre expérience de patients avec celle du travail pratique dans le domaine des soins de santé mentale pour accompagner les patients de façon personnalisée.

Le service, géré par l’Initiative du Nord pour l’action sociale (INAS), s'inspire d'un programme semblable offert depuis huit ans à North Bay par People of Equal Partnership in Mental Health (PEP), un des plus anciens organismes de soutien par des pairs du pays.

Les intervenants pivots pairs offrent un soutien émotionnel immédiat et aident à renforcer les parcours de soutien, déclare Joel Johnson, intervenant pivot principal au PEP.

Selon M. Johnson, le programme permet de réduire le nombre de visites à l’urgence, de davantage rediriger les patients vers les organismes communautaires et de réduire les temps d’attente.

Nos intervenants pivots pairs offrent du soutien axé sur la sécurité, d’égal à égal et sans jugement, stigmates ou préjugés, explique Dinah Laprairie, la directrice de l’INAS.

Une des intervenants, Claudie Doiron, souligne que les patients ressentent parfois une grande anxiété, et que son rôle est d’abord de s’asseoir à côté d’eux dans la salle d’attente et de les mettre en confiance.

Même moi, j’ai eu de la dépression et de l’anxiété, raconte Mme Doiron. Ça m’a aidée quand il y avait quelqu’un pour venir à bout de s’exprimer et de ne pas s’inquiéter de ce qu’on dit.

Je suis bien contente d’aider d’autre monde dans la même situation.

Claudie Doiron, intervenante

Mme Laprairie ajoute que les intervenants pivots pairs ont aussi un rôle de partage de connaissance. Ils signaleront aux patients les ressources qui leur sont offertes dans la communauté après leur sortie de l’hôpital.

En plus d’aider les gens qui se présentent au service des urgences en raison d’un problème de santé mentale ou de dépendance, le programme renforce les partenaires et les liens forgés entre nos hôpitaux et les organismes communautaires de soutien par des pairs comme l’INAS, affirme Stephanie Paquette, responsable des services de santé mentale et de lutte contre les dépendances au RLISS du Nord-Est.

Les services d’un intervenant pivot pair sont disponibles à l’urgence de HSN tous les jours de 14 h 30 à 22 h 30.

Nord de l'Ontario

Santé physique et mentale