•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entrevue : Wab Kinew veut rétablir le BEF et appuyer les services de santé en français

Gros plan sur le visage de Wab Kinew, un homme autochtone assez jeune, en train de parler lors d'une conférence de presse.

Wab Kinew est le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

Thibault Jourdan

Radio-Canada a obtenu des entrevues avec les chefs des partis politiques pour discuter de leur vision de la francophonie. Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Wab Kinew, dit souhaiter rétablir le Bureau d’éducation française (BEF), et appuyer les services en français dans le domaine de la santé ainsi que l’immigration de nouveaux francophones dans la province.

« Nous allons rétablir le BEF », annonce d'emblée Wab Kinew. « Mon but, c’est d’établir un vrai système bilingue, c’est-à-dire créer un lieu où les francophones qui travaillent dans le ministère de l’Éducation sur l’éducation française travaillent en français. »

« La coupure que M. Pallister a faite, c'est comme créer une situation un peu bizarre où les francophones doivent maintenant travailler en anglais aussi », déplore-t-il.

Mon but est de ne pas avoir juste un système bilingue dans les écoles, mais aussi au niveau du ministère et du gouvernement.

Wab Kinew, chef du NPD

Wab Kinew s'engage aussi à construire les mêmes écoles que celles promises par les progressistes-conservateurs.

« Il y a beaucoup de monde dans le système de la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) qui a besoin de plus d'écoles, mais il y a aussi un grand besoin dans le système d'immersion. On doit appuyer tous les besoins dans la province, que ce soit dans le système français ou le système d'immersion », ajoute-t-il.

Pas de regroupement des commissions scolaires

Le chef néo-démocrate se prononce aussi clairement contre le regroupement des divisions scolaires. « Pour notre équipe, c’est important de garder une voix au niveau local pour les décisions dans le système d’éducation. C’est important pour la DSFM, mais aussi pour la Division scolaire Louis Riel et les autres qui ont beaucoup d’écoles d’immersion. »

« Je pense que M. Pallister a déjà pris sa décision », lance-t-il, faisant référence à la fin de la taxe scolaire promise par le chef du Parti progressiste-conservateur. « Une des façons qu’il pourrait parvenir à cet objectif, c’est d’amalgamer les divisions scolaires. »

Appuyer les services de santé en français

Sur le plan de la santé, Wab Kinew promet d’appuyer les services en français tout en améliorant l’état des hôpitaux de Saint-Boniface, de Concordia et de Seven Oaks.

« L’Hôpital Saint-Boniface a été l’un des plus affectés par la fermeture des autres salles d’urgence, à Concordia et Seven Oaks. Or, il y a beaucoup de monde de la communauté francophone qui utilise cet hôpital. »

Il promet aussi de prendre soin des hôpitaux situés en région rurale. « Il y a aussi beaucoup de besoins dans des communautés comme Sainte-Anne. Notre annonce d'embaucher plus d'infirmières et d'appuyer la formation des infirmières va inclure des appuis pour les services en français. »

Nous travaillons avec l'Université de Saint-Boniface pour avoir plus d'infirmières et voir les besoins de la communauté à Winnipeg et dans toute la province.

Wab Kinew, chef du NPD

L’immigration : « Un but important »

Wab Kinew assure aussi que, pour son parti, l’immigration est « un but important [qu'il appuiera] comme néo-démocrate ».

« J'ai parlé avec beaucoup de monde qui me dit que la francophonie au Manitoba a bien profité d'avoir beaucoup de nouveaux arrivants du côté culturel, dans les métiers de l'éducation. »

Il note cependant qu’il peut être difficile « d’engager non seulement les institutions éducationnelles mais aussi les gens d’affaires qui pourraient peut-être embaucher de nouveaux arrivants et profiter du système d'immigration pour attirer plus d’immigrants » au Manitoba.

Enfin, Wab Kinew promet de rétablir le service de traduction à la province. « Pour nous, ce sera un investissement pour améliorer les services mais aussi pour appuyer l'esprit de la loi 5. »

Qui est Wab Kinew?

Wab Kinew est devenu chef du Nouveau Parti démocratique en septembre 2017, après des mois de luttes internes, au détriment du vétéran Steve Ashton. Il est né en 1981, d’un père ancien chef local et professeur à l’Université de Winnipeg, et d’une mère analyste politique.

Il a d’abord grandi dans la Première Nation Ojibway Onigaming, située dans le nord-ouest ontarien, avant de déménager à Winnipeg et d’être scolarisé en immersion au Collège Béliveau.

Ancien rappeur, Wab Kinew est aussi l’auteur de The reason you walk, dans lequel il s’excuse pour ses erreurs passées et raconte son cheminement pour reprendre sa vie en main. Des gazouillis misogynes et homophobes écrits quand il était artiste hip-hop, ont refait surface en 2016. Des accusations de violence conjugale portées contre lui ont été suspendues par la justice.

Ancien journaliste de CBC, il est le père de 3 garçons et est marié à une médecin. Il parle ojibwé, anglais et français, et il se présente dans la circonscription de Fort Rouge.

Principaux enjeux du NPD

L’un des principaux enjeux des néo-démocrates est le nombre de circonscriptions qu’ils seront capables de remporter. Certaines circonscriptions qu’ils ont perdues en 2016, notamment à Winnipeg et dans le nord de la province, pourraient revenir dans leur giron lors de cette élection, au détriment des progressistes-conservateurs.

Si une victoire des néo-démocrates lors de ces élections semble très improbable, ils espèrent tout de même faire élire plus de députés qu’en 2016, où 14 néo-démocrates avaient été élus.


Promesses électorales phares

Notre dossier sur les élections provinciales 2019 au Manitoba

Avec des informations de Camille Gris-Roy.

Manitoba

Politique provinciale