•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment regarder le débat des chefs en français

Tout ce que vous devez savoir au sujet du débat des chefs fédéraux 2019 en français

Image montrant Justin Trudeau, Andrew Scheer, Jagmeet Singh, Yves-François Blanchet, Elizabeth May et Maxime Bernier.

Six chefs participeront aux débats organisés par la commission responsable : Justin Trudeau, Andrew Scheer, Jagmeet Singh, Yves-François Blanchet, Elizabeth May et Maxime Bernier.

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

Six chefs fédéraux prennent part à un débat en français, jeudi 10 octobre, de 20 h à 22 h (HAE).

Participants aux débats :

Les chefs de partis invités aux débats ont tous confirmé leur participation :

Lieu :

Le Musée canadien de l’histoire (Nouvelle fenêtre), à Gatineau, au Québec, devant public.

Pour suivre le débat en français

Le débat en français du 10 octobre est organisé par le Partenariat canadien pour la production des débats, qui comprend neuf médias et d’autres partenaires de distribution.

Il est divisé en cinq sujets, mais qui ne sont pas tous les mêmes que ceux du débat en anglais. Les chefs discuteront d'économie et de finances, d'environnement et d'énergie, d'identité, d'éthique et de gouvernance, de politique étrangère et d'immigration et, finalement, de services aux citoyens.

Vous pourrez suivre le débat en français sur Radio-Canada et toutes ses plateformes :

  • ICI Radio-Canada Télé et ICI RDI
  • Radio-Canada.ca
  • ICI Radio-Canada Première
  • Facebook
  • YouTube
  • ICI Tou.tv

Afin de rejoindre le plus grand nombre possible de Canadiens, les débats seront traduits simultanément et présentés dans les langues et formats vidéos suivants :

Nous reconnaissons l'appui des interprètes en langues des signes, en langues officielles et en langues autochtones pour les services offerts par l’entremise du Bureau de la traduction et de Services publics et Approvisionnement Canada.

Vue extérieure du Musée canadien de l'histoire, à Gatineau.

Les débats seront diffusés en direct du Musée canadien de l'histoire, à Gatineau, au Québec.

Photo : La Presse canadienne

Les modérateurs

Les modérateurs proviennent de chacune des organisations médiatiques du Partenariat canadien de production des débats et possèdent une grande expérience dans le domaine de l’actualité politique.

Le débat en français sera animé par Patrice Roy, chef d’antenne à Radio-Canada, avec la participation de :

Photomontage d'Alec Castonguay, Patricia Cloutier, Patrice Roy, Hélène Buzzetti et de François Cardinal.

De gauche à droite : Alec Castonguay, Patricia Cloutier, Patrice Roy, Hélène Buzzetti et François Cardinal.

Photo : Partenariat canadien pour la production des débats

Comment a été choisi le Partenariat canadien de production des débats

En 2018, le gouvernement a annoncé son intention de constituer une commission indépendante afin de définir les normes d’un processus transparent d’organisation des débats des chefs.

Le mandat de la Commission des débats des chefs, dirigée par l’ancien gouverneur général David Johnston, qui en a résulté, consiste à faire des débats un élément fiable et stable des campagnes électorales fédérales et à veiller à ce qu’ils soient le plus accessibles possible sur toutes les plateformes.

En mai, la Commission a lancé un appel d'offres pour la production des débats en anglais et en français. Neuf médias se sont associés pour former le Partenariat canadien de production de débats et ont obtenu le contrat de production des deux événements.

D’autres organisations médiatiques sont partenaires pour la distribution :

Comment ont été choisis les participants au débat

Pour qu’un chef participe aux débats, il faut que son parti réponde à deux des trois critères suivants établis par la Commission des débats des chefs pour les élections fédérales.

1) Le parti est représenté à la Chambre des communes par un député ayant été élu à titre de membre de ce parti

2) Le parti a l’intention de présenter des candidats dans au moins 90 % des circonscriptions électorales

3) Les candidats du parti ont obtenu, lors de l’élection fédérale précédente, au moins 4 % du nombre de votes valides exprimés, ou les candidats que le parti présente ont une véritable possibilité d’être élus à l’élection à venir, d’après des sondages d’opinion récents et de l’avis du commissaire aux débats.

L’ordre de participation est décidé par tirage au sort afin d'assurer l'équité.

Notre dossier Élections Canada 2019

Politique fédérale

Politique