•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un véhicule mobile offre du soutien aux enfants endeuillés à Nanaimo

Un véhicule récréatif décoré d'images.

Le véhicule récréatif a été transformé en véritable salle de jeu pour les enfants.

Photo : Nanaimo Community Hospice Society/Facebook

Radio-Canada

Les conseillers thérapeutiques d’un organisme de soins palliatifs de Nanaimo, sur l’île de Vancouver, offriront du soutien aux enfants endeuillés par la perte d’un proche au moyen d’un véhicule récréatif mobile.

Le véhicule contient tout ce qu’il faut pour plaire aux tout-petits, notamment du matériel artistique, un mur de figurines, des jeux et des jouets.

Les enfants ne s’assoient pas pour parler, comme les adultes, de la perte de quelqu'un qu'ils aiment, explique le directeur général de la Nanaimo Community Hospice Society, Paul Sibley.

Un enfant se recueille dans un cimetière.

Une partie du travail de l'organisme de soins palliatifs est de soutenir les proches, notamment les enfants qui expriment leurs sentiments de manière différente, explique Paul Sibley.

Photo : iStock

La salle de thérapie sur roues permet donc aux conseillers spécialement formés de rejoindre les jeunes aux endroits où ils se sentent à l'aise, comme à la maison ou à l’école.

Ces derniers sont ensuite encouragés à exprimer leur chagrin à travers le jeu. Et, souvent, dit M. Sibley, l'histoire la plus douloureuse pour eux est la perte de quelqu'un qu'ils aiment.

Rejoindre les personnes marginalisées

Le véhicule sera également utile pour rejoindre les populations marginalisées, comme les sans-abri, qui ressentent du chagrin comme le reste des gens, rappelle M. Sibley, mais qui ne viendraient pas forcément chercher du soutien .

Le service est un prolongement des services de conseil en matière de deuil déjà offerts aux enfants et aux jeunes par la Nanaimo Community Hospice Society.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !