•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vague d’incendies suspects dans le Restigouche

Une fumée dense s'échappe d'un immeuble au loin alors que des pompiers tentent d'éteindre les flammes.

L'incendie qui a ravagé un édifice commercial de la rue Water à Campbellton le 21 août est considéré comme étant suspect, tout comme une vingtaine d'autres qui se sont déclarés dans le Restigouche depuis le début de 2018.

Photo : Gracieuseté: Ian Comeau

Pierre-Philippe LeBlanc

La Gendarmerie royale du Canada demande l’aide du public pour élucider une série d’incendies suspects survenus récemment dans la région du Restigouche, au Nouveau-Brunswick.

Les policiers enquêtent sur plus de 30 incendies qui se sont déclarés dans la région, notamment à Campbellton, Val d'Amour, Eel River Crossing et Dalhousie.

On a confirmé que plusieurs des incendies qu’on a eus depuis le début de l’année 2018 sont bel et bien d’origine suspecte. Ça, ça a été fait en collaboration avec le service des incendies et le service du prévôt des incendies, explique le sergent François Côté, du détachement de la GRC à Campbellton.

Au moins une vingtaine d’incendies sont considérés comme étant suspects, y compris celui qui a détruit un édifice commercial de la rue Water, à Campbellton, le 21 août.

On veut que le public nous aide avec ces incendies-là. Eux voient ce qui se passe dans leur quartier et ils seraient en position de nous donner plus d’informations qui pourraient nous aider à développer l’enquête, affirme François Côté.

Les policiers n'écartent aucune possibilité pour le moment quant à l’origine des sinistres. Ils remarquent certaines similitudes entre les divers cas.

C’est vraiment le temps dans lequel les incendies se sont déclarés. En général, les appels sont entre 22 h et 6 h le matin. Il y a une panoplie de choses qui brûlent. On parle de résidences, de garages, de commerces et d’autres types de bâtiments comme des remises, indique le sergent Côté.

Le policier demande aux résidents du Restigouche de garder l’œil ouvert et de prévenir la GRC s’ils remarquent toute activité suspecte dans leur voisinage. Les gens peuvent communiquer avec la GRC au 506 473-3137 ou avec le service anonyme Échec au crime au 1 800 222-8477.

Nouveau-Brunswick

Crimes et délits