•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux morts et des blessés à Tokyo après le passage d'un puissant typhon

Des ruines jonchent le sol après le passage du typhon Faxai, au Japon.

Plusieurs bâtiments ont été très lourdement endommagés, voire détruits, par la fureur des éléments.

Photo : Associated Press / Kyodo News

Agence France-Presse

Le passage d'un puissant typhon qui a balayé Tokyo dans la nuit de dimanche à lundi a fait deux morts, des dizaines de blessés, et provoqué des coupures de courant et de graves perturbations dans les transports, selon les autorités.

Une quinquagénaire a été tuée après avoir heurté un mur, emportée par la puissance du vent en traversant une rue, selon des images de caméras de surveillance, a annoncé la police de la mégapole.

Un homme de 87 ans est aussi décédé lundi matin, retrouvé sous un arbre dans la préfecture de Chiba, selon un porte-parole de la police locale.

Près de 60 personnes ont par ailleurs été blessées dans la région, selon les chiffres donnés en début de soirée par la chaîne publique NHK.

Accompagné de rafales de vent pouvant dépasser 200 km/h, le typhon Faxai a touché terre dans la nuit le long de la région de Chiba, au sud-est de la capitale, après avoir franchi la baie de Tokyo.

Les autorités maintenaient toujours lundi soir des recommandations d'évacuation, non obligatoires, pour des milliers de personnes.

Des arrondissements de la capitale ont décidé de fermer les écoles lundi en raison des dangers liés au vent, qui devrait rester fort même après le passage du typhon, entraînant des risques de chute d'objets.

À Tokyo, ici et là à l'aube, des bouts d'enseignes de magasins, des morceaux de toits ou de vérandas arrachés ainsi que des arbres, parapluies déchiquetés et détritus jonchaient les rues.

Des vues aériennes de la baie de Yokohama prises par la chaîne publique NHK montraient des conteneurs éparpillés sur les quais et d'autres dégâts matériels importants.

Lundi soir, quelque 760 000 clients étaient encore privés de courant dans le périmètre desservi par la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), principalement dans la préfecture de Chiba, limitrophe de celle de Tokyo. Ils étaient près d'un million plus tôt dans la journée.

Des centaines de personnes attendant dans une gare.

De nombreux voyageurs ont été coincés dans les gares et les aéroports de la région de Tokyo en raison du passage du typhon Faxai.

Photo : Associated Press / Kyodo News

Transports touchés

Les chemins de fer ont aussi en partie été sinistrés.

« Nous devons inspecter les voies et vérifier d'éventuels dommages », a déclaré à l'AFP un porte-parole de la compagnie JR East, la plus importante dans la région de Tokyo.

Les lignes qu'empruntent habituellement des millions de salariés japonais pour se rendre au travail ont été momentanément stoppées.

Jusqu'en début de soirée, les transports ferroviaires étaient ainsi très fortement perturbés, à une échelle rare dans l'archipel.

L'accès aux quais était parfois restreint volontairement pour éviter des attroupements trop dangereux.

Il était en outre difficile de trouver des taxis libres.

Une centaine de trains à grande vitesse reliant Tokyo aux villes du centre et de l'ouest du Japon ont aussi été annulés, mais le service a repris lundi matin peu avant 8 h, heure locale.

Plusieurs centaines de vols ont aussi été annulés entre dimanche et lundi et des autoroutes côtières fermées à l'ouest de Tokyo.

Des milliers de voyageurs étaient bloqués lundi soir à l'aéroport Tokyo Narita, situé dans la préfecture de Chiba, faute de trains et bus pour les conduire dans la capitale, distante d'une soixantaine de kilomètres.

Des usines, notamment de Nissan et Sony, ont dû suspendre leur production lundi à cause d'inondations ou coupures de courant.

L'arrivée de Faxai sur Tokyo coïncide avec celle, prévue, des équipes devant participer à la Coupe du monde de rugby, qui débute le 20 septembre au Japon.

L'équipe de France a atterri et pu rejoindre son camp d'entraînement près du Mont Fuji juste avant l'arrivée du typhon, mais les Australiens, qui devaient arriver lundi matin, n'ont pas eu cette chance.

Ce quinzième typhon de l'année en Asie s'était déjà éloigné vers le large lundi en milieu de matinée et se déplaçait dans l'océan Pacifique vers le nord-est.

Le Japon est coutumier des cyclones, souvent plus forts en fin d'été et début d'automne, notamment sur le Sud-Ouest.

Ils risquent de perturber dans les semaines à venir les rencontres de ballon ovale disséminées dans plusieurs stades du pays.

Incidents et catastrophes naturelles

Environnement