•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Maritimes se relèvent lentement de la tempête Dorian

Le reportage d'Elisa Serret

Photo : Radio-Canada / Peter Dawson

Radio-Canada

Dans les provinces maritimes, le rétablissement du courant dans les milliers de foyers et commerces touchés par les pannes d'électricité majeures causées en fin de semaine par la tempête Dorian se poursuit lundi.

L'ouragan Dorian était de catégorie 2 à son approche de la Nouvelle-Écosse, où des vents atteignant environ 150 km/h ont soufflé samedi, et a été rétrogradé en puissante tempête post-tropicale environ une heure avant de toucher terre dans la région d'Halifax.

Au plus fort des intempéries, un demi-million de foyers et commerces n'avaient pas d'électricité samedi soir et dimanche matin. Quelque 80 % des clients de la société Nova Scotia Power en Nouvelle-Écosse et Maritime Electric à l'Île-du-Prince-Édouard ont été privés de courant.

Au Nouveau-Brunswick, où Dorian a entraîné de forts vents et d’importantes précipitations, le porte-parole d'Énergie NB, Marc Belliveau, avait précisé dimanche que le courant ne pourrait être rétabli pour tous avant lundi. Lundi soir, environ 3 830 des quelque 80 000 foyers touchés par les pannes étaient toujours plongés dans le noir. Énergie NB dit avoir déployé toutes les ressources disponibles pour faire les réparations nécessaires, soit 142 équipes.

En Nouvelle-Écosse, près de 133 000 foyers sont toujours privés de courant, lundi soir, mais c'est beaucoup moins qu'au plus fort des pannes. Ces dernières paralysaient plus de 400 000 clients dimanche matin, un record selon la société Nova Scotia Power.

Dimanche, environ 1000 employés, dont 600 techniciens, se sont attaqués à la tâche monumentale de rebrancher tous les Néo-Écossais. Des monteurs de ligne du Maine ont été appelés en renfort.

À l'Île-du-Prince-Édouard, les pannes ont touché plus de 50 000 foyers. Lundi en fin de soirée, l'électricité était rétablie pour plus de la moitié d'entre eux. Il restait un peu plus de 18 000 foyers dans le noir, lundi soir.

Les réparations progressent lentement, mais sûrement, selon la société Maritime Electric. Cette dernière compte 55 équipes à l'oeuvre sur le terrain, mais le rétablissement du courant pour certains clients pourrait n’avoir lieu qu’à la fin de la semaine.

« Certains clients pourraient être sans courant jusqu'à la fin de la semaine », peut-on lire dans le dernier rapport de Maritime Electric, publié lundi vers 18 h.

Le premier ministre Dennis King dit qu’il a eu une conversation téléphonique avec son homologue fédéral, Justin Trudeau. Les autorités provinciales, explique-t-il, sont encore en train d’évaluer les dégâts et Justin Trudeau lui a dit que le fédéral aidera l’Île-du-Prince-Édouard si elle en a besoin.

Une table de pique-nique au milieu d'un terrain inondé et jonché d'arbres déracinés

Dorian a causé des dégâts considérables par endroits dans le Parc national de l'Île-du-Prince-Édouard

Photo : Parcs Canada

Tant au Nouveau-Brunswick, qu'en Nouvelle-Écosse et à l'Île-du-Prince-Édouard, les autorités responsables ont averti les sinistrés que les opérations de rebranchement étaient une question de jours, et non d'heures.

Les écoles fermées en Nouvelle-Écosse et à l'Île-du-Prince-Édouard lundi

Toutes les écoles publiques de la Nouvelle-Écosse, incluant les établissements francophones du Conseil scolaire acadien provincial (CSAP), sont fermées lundi en Nouvelle-Écosse.

Le CSAP doit indiquer plus tard aujourd'hui si les classes pourront reprendre mardi.

Les campus de l'Université Dalhousie d'Halifax sont par ailleurs fermés lundi.

À l'Île-du-Prince-Édouard, toutes les écoles publiques de langue française et anglaise sont fermées lundi.

Au Nouveau-Brunswick, toutes les écoles du District scolaire francophone Sud sont ouvertes, selon le tableau affiché sur son site Internet.

Un tableau qui montre les quantités de pluie reçues à Moncton (121 mm).

Au Nouveau-Brunswick, c'est le Grand Moncton qui a reçu le plus de pluie.

Photo : Radio-Canada / Troy Poirier

Le transport en commun encouragé à Halifax

Interrompu vers midi samedi par mesure préventive, le service de transport en commun de la Municipalité régionale d'Halifax a repris tôt lundi matin. Tous les autobus et traversiers de la société Halifax Transit fonctionnent normalement.

La Municipalité encourage d'ailleurs les résidents à utiliser les transports en commun, afin de réduire le nombre de voitures sur les routes, comme le souhaite l'Organisation des mesures d'urgence en Nouvelle-Écosse.

Dimanche, la circulation était compliquée par les débris dans les rues et on a vu en matinée des embouteillages causés par les longues files d'attente du service à l'auto de certains commerces.

Les responsables des mesures d'urgence ont affirmé que cela avait par moments compliqué le passage des véhicules des équipes affairées à nettoyer la ville et à réparer les lignes de transmission électrique.

Nouveau-Brunswick

Incidents et catastrophes naturelles