•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Greta Thunberg viendra manifester à Montréal

Plan rapproché de Mme Thunberg.

La jeune Greta Thunberg, vue ici à Manhattan le 30 août, avait déjà exprimé le souhait de participer à une manifestation à Montréal.

Photo : Reuters / Jeenah Moon

Radio-Canada
Mis à jour le 

La jeune environnementaliste suédoise Greta Thunberg a confirmé en début de soirée, dimanche, qu'elle sera à Montréal à la fin du mois pour manifester à l'occasion de la grève mondiale pour le climat.

Les 20 et 27 septembre, le monde sera de nouveau en grève! Tout le monde est le bienvenu, tout le monde est nécessaire. Je serai à New York le 20 septembre et à Montréal le 27 septembre, a-t-elle publié sur Twitter. Passez le mot!

Elle a publié des messages similaires sur Facebook et sur Instagram.

L'adolescente, âgée de 16 ans, avait déjà exprimé le souhait de participer à une manifestation à Montréal à l'occasion de la journée mondiale de mobilisation pour le climat, le 27 septembre. Mais elle n'avait pas encore confirmé sa venue.

C'est le collectif La planète s’invite au Parlement qui l'avait invitée en juillet dernier.

Greta Thunberg est présentement à New York pour parler de l'importance de lutter contre les causes des changements climatiques, après une traversée de l'Atlantique en voilier qui a duré une quinzaine de jours. Elle doit participer au Sommet de l'Organisation des Nations unies (ONU) sur le climat, qui se tiendra du 23 au 29 septembre.

Le bateau passe devant la statue de la Liberté.

Le Malizia II entre dans le port de New York avec la jeune Greta Thunberg.

Photo : Reuters / Mike Segar

À l'occasion de son passage au Québec, la jeune égérie de la lutte contre le réchauffement climatique pourrait également être invitée à s'adresser aux élus provinciaux, la co-porte-parole de Québec solidaire Manon Massé ayant présenté une requête en ce sens au président de l'Assemblée nationale, François Paradis. Ce dernier n'a pas encore rendu de décision.

Depuis plusieurs mois, un mouvement s'organise pour qu'il y ait une grève générale à l'échelle mondiale, le 27 septembre, afin de faire réfléchir les décideurs politiques aux conséquences des changements climatiques. Un peu partout dans le monde, plusieurs mouvements syndicaux et plusieurs associations étudiantes ont confirmé qu'ils prendraient part à cette grande grève.

Plus d'un an d'engagement

Greta Thunberg a commencé à manifester au cours de l’été 2018 devant le parlement de Stockholm, faisant la grève de l'école. Depuis, un mouvement planétaire s'est formé derrière elle.

Le mouvement pour une grève d'envergure internationale a des assises au Québec, notamment par le biais des regroupements étudiants La planète s'invite à l'université, Devoir Environnemental Collectif et Pour le futur Mtl, qui étaient derrière la série de manifestations du vendredi au printemps dernier.

Elle a présenté son plaidoyer écologiste à l'Assemblée nationale française, le mois dernier. Nous ne sommes que des enfants, vous n'avez pas à nous écouter, a-t-elle alors reconnu. « Mais vous devez écouter les scientifiques, et c'est tout ce que nous vous demandons : vous unir derrière la science. »

Félicitée de toutes parts pour son engagement, elle a répondu : Au lieu de nous encenser, essayez d'agir!

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Changements climatiques

Environnement